loader image

Oxfam: en finir avec les inégalités extrêmes

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À la veille du Forum économique mondial, à Davos, en Suisse, l’ONG Oxfam publie un rapport qui prévoit que d’ici 2016, les plus riches (1%) détiendront plus de 50% de toutes les richesses du globe : Selon ses calculs, réalisés à partir de données fournies par le Crédit Suisse, la richesse cumulée des 1 % les plus riches de la planète dépassera bientôt celle détenue par les 99 % restants.

Publié sous le titre percutant “L’insatiable richesse: toujours plus pour ceux qui ont tout” le rapport est disponible en ligne.

L’information a été abondamment relayée par la presse, très vite critiquée par de nombreux économistes. En point de mire : le bien-fondé de la méthodologie et, dès lors, des conclusions de l’ONG.

L’ONG a rapidement riposté à ses détracteurs : “Ceci ne remet pas en cause le constat selon lequel les plus riches possèdent bien une part complètement démesurée des richesses globales (48% pour le 1% des plus riches, 87% pour les 10% les plus riches).”

Face à l’ampleur du problème et aux solutions qui tardent à venir, l’ONG appelle concrètement les États à adopter un plan en sept points pour lutter contre les inégalités :

– Mettre un frein à l’évasion fiscale des entreprises et des grandes fortunes
– Investir en faveur de la gratuité et l’universalité de services publics comme la santé et l’éducation
Répartir équitablement la charge fiscale, l’allégeant du côté du travail et de la consommation tout en taxant davantage le capital et les richesses
Instaurer un salaire minimum et œuvrer à un salaire décent pour l’ensemble des travailleuses et travailleurs
– Instaurer une législation en faveur de l’égalité salariale et promouvoir des politiques économiques assurant le traitement équitable des femmes
– Mettre en place une protection sociale suffisante pour les plus pauvres, notamment la garantie d’un revenu minimum
– Adopter l’objectif commun de lutter contre les inégalités à l’échelle internationale

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles