Les intermittants du pouvoir

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin


Syndicats, mutuelles, associations, collectifs. Depuis plus d’un siècle, ces structures que l’on appelle parfois « corps intermédiaires », font partie du paysage en Belgique. Elles sont même pour certains les garantes de la vivacité de notre démocratie, forces de proposition, relais de la parole des citoyens ou encore synonyme de contre-pouvoir, de garde-fou. Et aujourd’hui ?

Dossier n°500, Alter Echos, février 2022

Depuis des années, on les dit en perte de vitesse. Dépassées par la révolution digitale. Doublées par toutes sortes de nouveaux collectifs, fruits justement de cette révolution digitale. Incapables de s’adapter à cette nouvelle société où tout est éclaté, atomisé, individualisé et d’y porter un combat collectif. Voire affaiblies, parfois, par un pouvoir politique qui n’entend pas toujours, ou plus toujours, partager son pouvoir de décision.

S’affirmer… C’est ce que les associations tentent de faire, dans leur relation au pouvoir politique. Ce n’est rien de dire que ces deux bords-là ont une drôle de relation. Pour la raconter et en prendre le pouls, Alter Échos est allé parler à des élus et des responsables associatifs qui se sont livrés plutôt librement.

Article épinglé, en accès libre :


« Quand politiciens et associations s’aimaient d’un amour vache »

A écouter !

À l’occasion de la sortie du dossier d’Alter Échos « Les intermittents du pouvoir » , rencontre-débat radiophonique enregistrée en direct et en public depuis la librairie APDM à Ixelles.

Faut-il tenter de « restaurer » le pouvoir de ces corps intermédiaires ou passer à autre chose ? Comment certaines organisations « historiques » gèrent l’apparition de nouveaux mécanismes comme les commissions délibératives de citoyens ou de collectifs moins formalisés ?

Avec Magali Plovie, députée francophone bruxelloise et conseillère communale Écolo et Alain Willaert, coordinateur du Centre Bruxellois de Coordination Sociopolitique.

À lire également

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Je souhaites contacter directement :

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles