Les associations : un modèle d’avenir ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À l’occasion de la première publique du film 2121, hypothèses, associations de Michel Steyaert, qui aura lieu le 15 mars, il nous a semblé intéressant de creuser un sujet que nous avions évoqué dans notre n°117 : le devenir du secteur associatif dont on a récemment changé le cadre légal. Ce qu’on désigne en Belgique sous le terme « non-marchand » restera-t-il une forme d’institution à part, relativement à l’abri du marché ? Et les associations ne doivent-elles pas, aussi, se réinventer pour ne pas perdre l’esprit de leur modèle, celui d’une horizontalité citoyenne et créatrice ?

Sur le site web de la revue Politique – par Thibault SCOHIER, mars 2022

Nous recevons un message du futur : en 2121, les associations ont perdu leur statut spécifique, elles sont devenues des entreprises privées, des branches de l’État… ou, pour quelques-unes, des groupes alternatifs et à la marge. Le film de Michel Steyaert commence par une petite capsule temporelle, jouant allégrement sur une image renversée de l’avenir, celle d’un futur usé, qui ressemble plutôt aux années 1970 qu’aux années 2070… Il fallait bien cette touche de style légère pour parler d’un scénario catastrophe : la fin du modèle associatif belge.

Lire la suite sur le site de la revue Politique

À lire également

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Je souhaites contacter directement :

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles