loader image

« Les femmes migrantes sont dans un état de terreur absolu »

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Article publié le 3 septembre 2016 sur le site du magazine Elle.


A Visa pour l’Image, le plus grand festival international de photojournalisme, les clichés racontent l’actualité. Et une incroyable humanité. Incontournable cette année, le travail des photographes Marie Dorigny, Yannis Behrakis et ArisMessinis qui ont documenté le parcours des réfugiés et leur traversée de la Méditerranée. Pour mettre des mots sur ces visages, le magazine ELLE organisait vendredi 2 septembre une table ronde consacrée au calvaire des femmes migrantes. Retour sur cette rencontre.

Jamais elles ne quittent leur pays le cœur léger. Et leur parcours vers l’exil est souvent douloureux. (…) « La moitié des réfugiés qui arrivent en Europe sont désormais des femmes », rappelle Jane Freedman, chercheuse universitaire sur les migrations. « Sur la route, les femmes sont très vulnérables. Les passeurs peuvent être acteurs de violences, les forces de l’ordre aussi. » Chaque migrante a vécu ou a été témoin d’une situation de violence au cours de son exil, qu’il s’agisse de violences sexuelles, physiques ou psychologiques. Et puis il y a aussi ce qu’on appelle « le sexe de survie », pour payer les passeurs.(…) (Lire l’article dans son intégralité sur le site web de Elle)

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles