loader image

« Les 20-25 ans : nouvel enjeu de la prévention spécialisée de l’aide à la jeunesse ? »

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Analyse de la question du point de vue de l’éducation permanente – Par Jean Blairon, dans Newsletter Intermag n°1 Janvier 2017.


Le 21 décembre 2016, la Fédération des Institutions de Prévention Educative (FIPE), regroupant, dans le secteur de l’aide à la jeunesse, des services d’aide en milieu ouvert, a souhaité mettre en débat un des éléments de la réforme du Décret de 1991 promue par le Ministre Rachid Madrane : l’extension des actions de prévention spécialisée à un nouveau groupe de jeunes : les 20-25 ans. Jusqu’ici, en effet, l’âge éligible était de 18 ans, parfois de 20, sous certaines conditions.

La thématique est controversée et la FIPE avait souhaité faire entendre les arguments des uns et des autres ; elle avait ainsi invité à s’exprimer Thierry Moreau, pour contextualiser la question ; Jean-François Servais, qui a présenté les avis des membres de la Fédération – non unanimes ; Christine Mahy a analysé le projet du point de vue de la lutte contre la pauvreté ; Jean Blairon était invité à l’aborder du point de vue de l’éducation permanente. Enfin, le Délégué Général aux Droits de l’enfant a synthétisé les échanges et présenté le point de vue de son institution.

Pour sa part, Jean Blairon a proposé d’aborder la question au travers de deux approches : une analyse « éducation permanente » de la mesure ; le point de vue « de secteur à secteur ».

Accès à l’analyse.

Lire aussi sur cette question:

BIS n°160 : “Majorité civile : assistance ou débrouille ?”, en version PDF.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles