loader image

Dans l’exil, l’un est l’autre

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une analyse de Marc Sinnaeve, membre du comité de rédaction d’Agir par la Culture et professeur de journalisme à l’IHECS


c5e1dd8f-986d-4206-a70b-8397481c9ebd.jpg
Depuis l’été, la « marée des migrants » monte, dans la perception commune, à la vitesse d’un cheval au galop. On parle de « choc » ou de « crise » migratoire. Et si plutôt que notre capacité d’accueil ramenée à un ratio des bénéfices sur les coûts, c’était notre humanité commune qui était mise à l’épreuve ? Et s’il fallait s’interroger davantage sur la part d’étranger qui entre en nous, plutôt que sur la part des étrangers à « accepter » et à faire entrer « chez » nous ?

Consulter l’analyse

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles