loader image

“CPAS, majorité fédérale et mensonges d’Etat”

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Par Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté et Jean Blairon, directeur de l’asbl RTA parue dans le magazine d’intervention Intermag d’avril 2016 -“Vents dominants”.


Le ministre Willy Borsus a annoncé le 4 avril le dépôt de son avant-projet de loi concernant le droit à l’intégration sociale pour les bénéficiaires des CPAS. Le PIIS (Projet individualisé d’intégration sociale) sera désormais d’application pour tous les usagers des CPAS à partir du 1er septembre 2016. Il s’agit d’un « contrat » impliquant pour l’usager une série d’obligations qui s’ajoutent aux conditions de base de l’octroi du revenu d’intégration sociale.

Cette extension de la politique d’activation à l’action des CPAS relève d’un triple mensonge d’Etat que les auteurs décrivent et dénoncent, et d’un dévoiement du travail social qui contribue encore à augmenter les asymétries entre ce que Robert Castel nommait les « désaffiliés par le haut » et les « désaffiliés par le bas ».

Lire l’analyse

Accéder à la newsletter Intermag avril 2016 dans son intégralité, en PDF

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles