loader image

Quand les citoyens prennent ensemble les choses en main

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Focus sur les collectifs citoyens créés en 2015 et 2016, proposé par la Fondation Roi Baudouin


Les citoyens à la recherche d’un modèle de société plus durable prennent de plus en plus souvent les choses en main, entre autres sous la forme de collectifs citoyens, qui produisent eux-mêmes des biens ou des services. Avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin et dans le cadre de son Observatoire des Associations et des Fondations, le think tank Oikos a étudié pour la première fois ces collectifs à l’échelle nationale : qui les anime, quelle est leur importance et comment se positionnent-ils parmi d’autres acteurs, comme les acteurs classiques du monde associatif, les pouvoirs publics et les entreprises ?

L’étude réalisée par Okois a permis de cartographier les collectifs citoyens créés en Belgique en 2015 et 2016.

Extrait épinglé :

Peu inclusifs
Les secteurs d’activités des collectifs citoyens démontrent qu’ils cherchent souvent à contribuer à une société plus durable. Ils inspirent ainsi d’autres acteurs du monde économique, public et associatif. Mais en raison entre autres de leur désir de proximité et d’action à petite échelle, la contribution de ces modes alternatifs de production et/ou de consommation reste modeste par rapport à celle des acteurs sociétaux (plus) dominants.
Si les collectifs citoyens veulent vraiment tendre vers une société durable et inclusive, il convient de réfléchir à des moyens d’impliquer aussi des personnes moins favorisées dans ce mouvement citoyen.

En lire plus sur le site de la FRB.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles