loader image

« Les droits humains reculent en Belgique et en Europe »

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le rapport 2017/18 d’Amnesty International sur la situation des droits humains dans le monde est noir et cinglant. Noir comme sa couverture. Cinglant comme les propos de Philippe Hensmans, le directeur d’Amnesty Belgique. L’Echo l’a rencontré, avant la publication officielle du document. Par Vincent Georis, sur le site de l’Echo (22/02/2018).

Comment évolue la situation des droits humains?

La frontière des droits humains recule partout dans le monde. Ce ne sont plus seulement les dictatures qui ne respectent pas les droits humains. Désormais, ce sont des pays démocratiques qui s’y mettent, et sous le regard des autres. Aux Etats-Unis, Trump a commencé son mandat par interdire l’entrée de son pays aux ressortissants de certains États musulmans. En Europe, on met des réfugiés dans des containers, sans que personne ne bouge. En France, on limite le droit de manifester.

Pour lire la suite de l’interview.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles