Agenda

Contact

Archives

Recherche

Bruxelles: une première salle de consommation pour les usagers de drogues

L’ASBL Transit se prépare à ouvrir la première salle de consommation de la capitale. Le projet, porté par la Ville de Bruxelles, vise à ouvrir une porte vers la réduction de risques, un trajet de soins pour les usagers.

Sur Le Soir.be, 18/01/2022

Le reportage suivi d’un récit-témoignage mettent en lumière l’intrication des problématiques sociales et de santé : la moitié des usagers qui fréquentent Transit ne disposent ni d’une carte d’identité ni d’une adresse. Avec pour conséquences, pas de droit aux soins de santé ni de lieux pour souffler ; des listes d’attente de plusieurs mois pour trouver une maison d’accueil ou tout autre type de logement. D’où, un épuisement et une absence de place dans la société.

Extrait épinglé :

Quand ils poussent la porte, les usagers n’ont souvent qu’un sac de plastique à la main. Toute leur vie y tient, la douleur se loge dans leur tête et leur chair. Un T-shirt, un pantalon, un slip pour seul bagage, déposé dans le sas. « Nos principes, c’est accueil, soins, dignité. Pour les usagers à la recherche de reconnaissance », insiste Nicolas De Troyer. « Ils nous disent que leur besoin, c’est retrouver une place dans la société. Notre politique, c’est celle de la main tendue. On ne juge pas. On n’est pas dans un discours qui dit c’est dangereux… on est dans l’idée “on peut faire en sorte que tu prennes moins de risques”. Et on parle de leur consommation, ils ne doivent pas la cacher, ce n’est pas tabou, cela aide à créer un lien de confiance. »

Lire le reportage dans son intégralité

À lire également

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles