loader image

BIS n°171/2014 : politiques sociales fragmentées.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Il est toujours bon de sortir de temps en temps de nos petites habitudes. Voilà pourquoi ce n° 171 du BIS innove en vous proposant non pas un seul mais trois dossiers : petite enfance, aide aux justiciables et personnes âgées.

Trois portes d’entrée, trois regards sur l’actualité sociale à Bruxelles. BIS n°171/2014Pour ce faire, nous avons actualisé certains articles, déjà parus précédemment sur notre site Internet, qui nous semblaient mériter une nouvelle vie ; d’autres ont été spécialement écrits pour ce numéro. Même si chaque sujet peut être lu de manière indépendante, des ponts se dessinent sans surprise entre l’un et l’autre. Tant sur la question de l’accessibilité des milieux d’accueil de l’enfance que du côté du « prendre soin » à domicile, en passant par la difficulté des services d’aide aux détenus à réaliser leur travail en prison. Il est toujours question d’invisibilité des services, de manque de moyens, de pénurie de place et d’espace, ou encore de politiques fragmentées et qui peinent à offrir des perspectives globales et concertées. Heureusement, il y a aussi toutes ces pistes d’améliorations ; ces tentatives de lier – ou de relier – des groupes isolés, voire totalement déconnectés, au monde extérieur, à la société ; ces multiples collaborations et innovations. Mais attention, comme le rappelait Charles Lejeune, lors de notre journée Zoom sur l’Action sociale du 17 février dernier, ingénierie et créativité sociale ne suffisent plus aujourd’hui : « nos moyens d’action pour mieux faire ce que nous faisons, ou pour faire davantage, restent insuffisants pour mettre en œuvre des accompagnements sociaux souvent compensatoires ». Nous buttons aux limites de notre action, aux impasses d’une logique économique globale qui entraîne toujours davantage de dualisation sociale. Parce que « la politique est, qu’on le veuille ou non, l’horizon du travail social », l’ensemble de nos publications papier et web favorisent plus largement les échanges d’idées et d’informations entre professionnels, mandataires publics et citoyens. Et ce, notamment à travers la formulation de recommandations communes aux secteurs de l’action sociale et de santé bruxellois. Pour se révolter contre une société aux visages d’austérité. Et donner voix aux usagers et aux travailleurs sociaux qui les entourent. Stéphanie Devlésaver, CBCS asbl A lire pour aller plus loin :

Documents joints

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles