loader image

Soins de santé aux plus démunis: la FAMGB est inquiète

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La Fédération des Associations de Médecins Généralistes de Bruxelles a fait part de son inquiétude face à la restriction des conditions d’accès aux soins de santé de première ligne des patients les plus précarisés de la capitale.

Sa commission CPAS a diffusé à cet effet un nouveau livre blanc formulant plusieurs demandes au premier rang desquelles une plus grande cohérence des procédures administratives entre les 19 CPAS bruxellois.

Depuis un premier livre blanc diffusé par la Fédération sur le sujet en 2006, la précarité à Bruxelles a augmenté et les indicateurs socio-sanitaires restent dans le rouge pour les personnes les plus précarisées. En janvier 2013, près d’un cinquième de la population bruxelloise active (19,6%) vivait d’une aide sociale ou d’une allocation de chômage (contre 15,8% en 2003). Près de 5% de la population active (4,9%) et 10% des jeunes adultes percevaient un revenu d’intégration.

Lire l’article dans son intégralité sur le site de Sudpresse

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles