loader image

Consommation problématique d’alcool: trop peu de soutien, trop tard

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Pistes pour une approche coordonnée, communiqué du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE).


Près de 10% des adultes en Belgique consomment l’alcool d’une manière que l’on qualifie de problématique. Mais parmi eux, seulement un sur douze cherche ou reçoit de l’aide, et encore, souvent après plusieurs années. À la demande du SPF Santé publique, le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a analysé les raisons de cet écart et recommande plusieurs mesures pour faciliter la demande d’aide.

Des raisons à la difficulté à trouver de l’aide ont été identifiées à différents niveaux : la société dans son ensemble, l’organisation/les prestataires de soins, et la personne concernée elle-même. Comme ces facteurs interagissent les uns avec les autres, il serait plus efficace d’agir sur ces trois niveaux en même temps. Les mesures préconisées comprennent entre autres un « Plan alcool » extensif, une meilleure formation des prestataires de soins, et davantage d’information du public au sujet de la consommation (problématique) d’alcool.

Pour lire la suite du communiqué.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles