loader image

Communiquer autour de la santé mentale

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Guide pour une communication qui ne stigmatise pas.


2017_cov_3481_tousfous.png
La manière dont la société envisage les troubles psychiques peut avoir une grande influence sur leur apparition, leur traitement et les possibilités de rétablissement.

Afin d’explorer cette question, le partenariat Fonds Julie Renson – Fonds Reine Fabiola – Fondation Roi Baudouin a investi dans une recherche visant à identifier les représentations sociales et culturelles liées aux troubles psychiques.

Sur base d’une analyse inductive d’un vaste échantillon de documents médiatiques (journaux, magazines, romans, films, …), l’Institut pour l’étude des médias de la KU Leuven a fait apparaître cinq ‘frames’ problématisants et sept ‘counterframes’ et invite à les utiliser pour communiquer de manière plus nuancée.

Avec la brochure et la vidéo Youtube, le partenariat propose des outils pour tendre vers une communication plus nuancée sur les troubles psychiques. Une communication qui ne stigmatise pas. Une communication qui, au contraire, fait disparaître les différences. Et qui évite aussi que la stigmatisation devienne autostigmatisation chez les personnes avec des troubles psychiques.

Rapport ‘(Se)Représenter autrement les personnes avec des troubles psychiques’

Brochure ‘Tous fous ?! Parler autrement de la santé mentale’

Vidéo ’10 conseils pratiques’

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles