loader image

Hulp aan dakloze jongeren: ‘Er gebeurt van alles maar niets gaat vooruit’

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Een artikle van Filip Keymeulen, gepubliceerd op de website Sociaal.net (15 maart 2019)



Le BIS+ relaie cet article en langue néerlandaise. Loin d’être une équipe parfaitement bilingue, le CBCS estime que ce n’est pas une raison pour nous/vous priver d’un article intéressant, d’un autre regard posé sur l’actualité sociale bruxelloise. Un petit pas de plus vers le décloisonnement ?…

Certains jeunes qui quittent l’aide à la jeunesse deviennent ensuite des sans-abri. Les autorités tentent d’intervenir, mais les experts doutent du succès . Filip Keymeulen, un travailleur de rue ajoute: «Je rencontre des jeunes dans la rue qui ont à peine seize ans. Les nouveaux programmes d’assistance ne les aideront pas.  »

Jeugdhulpverlaters vallen nog te vaak door de mazen van het net. Rond hun achttiende raken ze verstrikt in een marginaliserende cocktail van problemen. Sommigen worden dakloos en leven op straat.

‘Als straathoekwerker moet ik eens diep zuchten met die actieplannen.’
Het zijn jongeren die ik als straathoekwerker van Diogenes in Brussel tegenkom. Jongeren die de openbare ruimte noodgedwongen als privéruimte gebruiken. Sommigen van hen zijn amper zestien jaar. Ze hebben dan meestal nog een jeugdrechter. (Lire l’article dans son intégralité sur le site de Sociaal.net)

À lire également

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles