About this cookie policy

This Cookie Policy explains what cookies are and how we use them, the types of cookies we use i.e, the information we collect using cookies and how that information is used, and how to control the cookie preferences. For further information on how we use, store, and keep your personal data secure, see our Privacy Policy.You can at any time change or withdraw your consent from the Cookie Declaration on our website
Learn more about who we are, how you can contact us, and how we process personal data in our Privacy Policy.
Your consent applies to the following domains: cbcs.be

What are cookies ?

Cookies are small text files that are used to store small pieces of information. They are stored on your device when the website is loaded on your browser. These cookies help us make the website function properly, make it more secure, provide better user experience, and understand how the website performs and to analyze what works and where it needs improvement.

How do we use cookies ?

As most of the online services, our website uses first-party and third-party cookies for several purposes. First-party cookies are mostly necessary for the website to function the right way, and they do not collect any of your personally identifiable data.

The third-party cookies used on our website are mainly for understanding how the website performs, how you interact with our website, keeping our services secure, providing advertisements that are relevant to you, and all in all providing you with a better and improved user experience and help speed up your future interactions with our website.

What types of cookies do we use ?

Essential: Some cookies are essential for you to be able to experience the full functionality of our site. They allow us to maintain user sessions and prevent any security threats. They do not collect or store any personal information. For example, these cookies allow you to log-in to your account and add products to your basket, and checkout securely.

Statistics: These cookies store information like the number of visitors to the website, the number of unique visitors, which pages of the website have been visited, the source of the visit, etc. These data help us understand and analyze how well the website performs and where it needs improvement.

Marketing: Our website displays advertisements. These cookies are used to personalize the advertisements that we show to you so that they are meaningful to you. These cookies also help us keep track of the efficiency of these ad campaigns.
The information stored in these cookies may also be used by the third-party ad providers to show you ads on other websites on the browser as well.

Functional: TThese are the cookies that help certain non-essential functionalities on our website. These functionalities include embedding content like videos or sharing content of the website on social media platforms.

Preferences: These cookies help us store your settings and browsing preferences like language preferences so that you have a better and efficient experience on future visits to the website.

The below list details the cookies used in our website.

CookieDescription
"A distance", suivi d'un débat sur le télétravail

À DISTANCE
Michel Steyaert2021 44'

Documentaire - outil pédagogique

ABBET asbl (Association bruxelloise pour le bien-être au travail), FEC asbl (Formation Éducation Culture), Egaliberté asbl, CSC Transcom et le CVB ont le plaisir de vous inviter à la première publique du film documentaire À DISTANCE de Michel Steyaert. Cette projection sera suivie d'un débat sur le télétravail.

Le travailleur en sortira-t-il gagnant ? Pas si sûr même si une majorité d'employés dit vouloir télétravailler davantage. Disparition du collectif, isolement, augmentation du temps de travail, invasion de la sphère privée, droit à la déconnexion, coûts à charge du travailleur, ... sont autant de questions auxquelles cette flexibilité nouvelle nous demande de répondre.

Lieu:
Cinéma Palace
Boulevard Anspach 85
Bruxelles


Réservation indispensable à reservations@cvb.be - Merci d'indiquer vos noms, prénoms, nombre de places.

"Brûlés de l'intérieur", un spectacle témoignage sur le burn-out

Le 12 mai à Bruxelles, le 18 à Namur et tout au long de l’année, la Fédération vous invite à assister à une représentation théâtrale sur l’expérience du burn-out et ses enjeux de société.

Venez découvrir cette création originale de théâtre-action réalisée et interprétée par un collectif de patient∙e∙s.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Burn-out. Ce mal qui frappe sans qu’on l’ait vu venir, ce mal souvent mal perçu et chargé de préjugés, ce mal qui vous renvoie à votre responsabilité individuelle plutôt qu’aux causes sociétales liées aux formes d’organisation du travail contemporaines et aux méthodes de management néolibérales qui poursuivent leurs courses effrénées aux profits.

« Brûlés de l’intérieur » raconte l’expérience du burn-out par celles et ceux qui l’ont traversée. Construite au travers d’ateliers de théâtre-action, cette création originale d’un collectif de patient∙e∙s accompagné∙e∙s et soutenu∙e∙s par la Compagnie Maritime témoigne de leur vécu pour sensibiliser et mieux comprendre les ressorts de cette autre épidémie du moment.

Parmi la population malade de son travail, le nombre de personnes concernées par le burn-out a explosé en Belgique : entre 2016 et 2020, on dénombre une augmentation de 33 % de burn-out de longue durée parmi les travailleurs et les travailleuses salarié∙e∙s et indépendant∙e∙s en invalidité.

  • Avec Bernadette Latour, Céline Vandenplas, Cécile Van Steenkiste, Baudouin Oldenhove, Eric Poirier et Claire Vanderick.
  • Mise en scène : Claude Lemay (Compagnie Maritime)
  • Partenaires : la Compagnie Maritime, le Centre du Théâtre Action, CRF La Charnière.
  • Avec soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Au programme

Six représentations de cette pièce seront organisées dans le cadre de notre programme d’éducation permanente en 2022. Elles seront suivies d’un débat avec le public avec, dans notre ligne de mire, l’objectif d’enrichir les savoirs et la réflexion sur la problématique des souffrances au travail.

  • Le jeudi 12 mai à 20h à Bruxelles, à l’Université populaire d’Anderlecht (rue Lambert Crickx 19, 1070 Bruxelles, à proximité de la Gare du midi).
  • Le mercredi 18 mai à 20h à Namur, au Quai 22 (rue du Séminaire 22 , 5000 Namur, à proximité de la Gare de Namur)
  • Autres dates, autres lieux à partir de septembre.

Pour vous inscrire, merci de compléter le formulaire par ici.

"La santé est-elle un droit ? »

«La possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale».

Près de 70 ans après l’adoption de la Constitution de l’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS), ces mots résonnent avec plus de force et plus de pertinence que jamais.

En 2020, notre pays, comme une large partie du monde, est touchée par la pandémie infectieuse du Covid-19. L’accès au système de santé se trouve au cœur des décisions prises par les différents états.

Le droit à la santé pour tous et toutes signifie que chacun devrait avoir accès aux services de santé dont il a besoin, au moment où il en a besoin et là où il en a besoin…

Ce colloque relancera un nouveau cycle de concertation entre et avec les 19 CPAS sur l’harmonisation et la simplification de l’aide médicale urgente (AMU) à Bruxelles. Suite à la « note d’interpellation » que de nombreux acteurs ont soutenu en juin dernier, les CPAS ont montré leur intérêt de continuer le travail d’harmonisation et de simplification des pratiques dans l’accès aux soins via l’AMU. Ce colloque est une première réponse des CPAS pour avancer dans ce sens.

C’est dans ce contexte général que la Fédération des CPAS bruxelloise organise une demi-journée de réflexion en ligne, autour de la thématique « la santé est-elle un droit ? »

Les inscriptions se font jusqu'au 25/11/2022 et le lien d’accès à l’événement sera envoyé après inscription par mail au plus tard la veille du colloque en ligne.

"On ne peut plus rien dire !"

Quand les minorités sexuelles et de genre interrogent le champ psycho-médico-social

Les 28 et 29 novembre prochains, la Ligue Bruxelloise pour la Santé Mentale organise deux journées de colloque afin de repenser les pratiques. Celui-ci s’adresse à tout‧e professionnel‧le psycho-médico-social‧e désireux‧se de découvrir et d’approfondir les enjeux d’une clinique institutionnelle, familiale et individuelle auprès des minorités sexuelles et de genre. Il laissera la part belle aux échanges et débats, et sera ponctué d’interludes artistiques.

Les minorités sexuelles et de genre, leurs besoins et leurs facteurs de vulnérabilité spécifiques questionnent, de plus en plus souvent, les pratiques cliniques et leurs mécanismes sous-jacents potentiellement oppressifs.

Longtemps étudiées sous le prisme de la pathologie par la médecine, la psychiatrie et la psychologie, les minorités soulèvent chez certain‧e‧s la crainte d’une perte des repères sexués, sous-tendue par la cis-hétéronormativité qui seule fonderait notre rapport au monde et aux autres. Dans un tel contexte, comment penser l’accueil et la prise en charge des personnes LGBTQI+ ? Comment soutenir une analyse de genre et intersectionnelle ? Quels réflexions, savoirs et apprentissages pour l’ensemble de nos pratiques, le travail auprès de ces personnes nous enseigne-t-il ?

Durant deux jours, ce colloque sera l’occasion d’aborder de multiples notions et les représentations problématiques, tant du côté des professionnel·le·s que des patient·e·s, ainsi que leurs impacts sur la santé mentale de ces dernier·ère·s.

Ce colloque s’adresse à tout‧e professionnel‧le psycho-médico-social‧e désireux‧se de découvrir et d’approfondir les enjeux d’une clinique institutionnelle, familiale et individuelle auprès des minorités sexuelles et de genre. Il laissera la part belle aux échanges et débats, et sera ponctué d’interludes artistiques.

Programme complet & inscriptions.

“Art infirmier et Numérique ”

Dans le cadre du cycle Punch [1], un travail d’enquête a été lancé sur la manière dont le numérique modifie le réel sur le terrain. De comment il change nos vies. Pour collecter des retours d’expériences, mais aussi nourrir une production de savoirs et de pratiques. Pour pouvoir dire quand et où la digitalisation n’est pas intéressante, voire se révèle contre-productive. Pour devenir aussi légitimes pour questionner le contenu des dispositifs numériques implémentés.

Pour le milieu hospitalier, ce travail est détaillé dans un texte intitulé « Art infirmier et numérisation » . Il a été réalisé par Fadma Amjahad, Marie Vialars (infirmières aux urgences, membres du collectif La santé en lutte) et Guillermo Kozlowski (chercheur au CFS et membre du groupe PUNCH).

le rendez-vous est donné à PointCulture Bruxelles pour partager les questions et les enseignements de cette démarche.

Toutes les infos.

À lire : interview de Guillermo Kozlowski  réalisée par le Gsara.

2121, hypothèses, associations

Il y a peu, dans l'indifférence quasi générale, le cadre législatif qui organise le secteur associatif en Belgique depuis 1921 basculait dans une ère nouvelle, celle du Code des sociétés et des associations. Faisant ainsi de l'Association Sans But Lucratif d'aujourd'hui une entreprise comme une autre, ou presque. Dans un film choral, le Collectif21 et le CVB sont allés à la recherche de ce "presque", pour mettre en valeur et en perspective une dynamique associative au service du bien commun, porteuse d'émancipation et vectrice de transformations sociales.

Au-delà du cadre législatif, qu’en est-il sur le terrain associatif ? Quels sont les
rapports des associations aux pouvoirs publics ? Comment se traduirait, au quotidien, cette
tendance à la marchandisation et à la professionnalisation ?
Quel sens donne-t-on aux
démarches collectives contemporaines, à l’engagement, au militantisme ?..

À partir de différentes hypothèses, le film interroge les rapports des asbl aux pouvoirs publics, la tendance à la marchandisation qui s'impose partout aujourd'hui et peut-être demain davantage encore.
2121, ce sera dans 100 ans. Que va devenir l'associatif ? Quelles sont vos hypothèses ?

Un film de Michel Steyaert, 2022, 56''.

Plus d'infos sur l'évènement Facebook.

5e Webinaire - Pratiques du secret professionnel partagé

Le secret professionnel est une règle fondamentale de la déontologie du travail. Chaque praticien s’y réfère dans des contextes très diversifiés qui convoquent parfois un ensemble d’intervenants et de proches. Quelles sont les règles qui encadrent le secret professionnel dans le champ de la santé mentale ? Quels liens avec les lois qui touchent aux droits des patients et à la qualité des soins ? Quelles sont les spécificités du travail en santé mentale et comment celles-ci éclairent différemment les règles de confidentialité ? La confidentialité et la déontologie peuvent-elles être vues comme des freins dans certains cas et s’opposer à l’efficacité du soin ? Ce sont toutes ces articulations que ce cycle de webinaires proposé par la LBSM et le CRéSaM vous propose d’explorer.

Prochain rendez-vous le 24/03/2022 : Pratiques du secret professionnel partagé

Plus d'infos, inscription & ressources

6e Webinaire - Confidentialité et partage de données

Dans le cadre de son cycle de conférences sur les enjeux numériques de la confidentialité, La Ligue Bruxelloise pour la Santé Mentale et le CRéSaM, invitent tous les travailleurs du champ psycho-médico-social intéressés par ces thématiques à un évènement en ligne. Ce 6e webinaire aura pour thème : "Partage des données : les enjeux de la numérisation".

Dans un monde numérique, la gestion des données de santé se traduit par des systèmes qui placent le DPI (dossier patient informatisé) comme élément central de recueil et de partage d’informations relatives à la santé des patients et à leur parcours de soin. Le DPI n’est pas une simple transposition numérique du dossier « papier », c'est un espace numérique qui se connecte à d'autres et est partagé avec des praticiens et établissements de soin. Le DPI est un possible condensé d’informations relatives à la santé somatique et mentale qui sont susceptibles de se croiser, d’être partagées dans un système connecté et « ouvert » par défaut.

Dès lors, comment la pratique clinique, le rapport au patient, les droits de celui-ci et à la confidentialité se réinventent-ils à l’aune de ce nouveau paradigme numérique ? Comment s’exerce le consentement dans un système où l’accord est un implicite et le désaccord, un explicite ? Comment déterminer et sécuriser les champs des devoirs de confidentialité et des conditions du secret partagé dans ces nouvelles formes de numérisation ? Quels sont les points de vigilance pour les professionnels ?  

C’est à ces questions cruciales que le panel d’experts tentera de répondre :

- Valérie Kokozska, docteure en philosophie, maître de conférences / enseignante-chercheuse au Centre d’Ethique Médicale de l’Université Catholique de Lille

- Dr Sylvain Dal, psychiatre, chef de service psychopathologie adulte à la Clinique Saint-Jean

- Dr Jacques de Toeuf, président du Comité de gestion de la plateforme e-Health et président honoraire de l’ABSyMD

Prochain rendez-vous le 19/05/2022 pour le 7e Webinaire - A quoi sert donc le secret professionnel ?  : enjeux actuels et responsabilités pour demain

Plus d'infos, inscriptions & ressources

7e Webinaire - secret professionnel : enjeux actuels et responsabilités

Pour clôturer leur cycle de webinaires sur le devoir de confidentialité, La Ligue Bruxelloise pour la Santé Mentale et le CRéSaM ont choisi le secret professionnel : enjeux actuels et responsabilités, pour thématique. Ce 7e webinaire sera l'occasion d'aborder les cadres légaux du secret professionnel, mais aussi les points de tension sur lesquels il faudra rester attentifs, dans le futur.

A quoi sert donc le secret professionnel ? Drôle de question. Dans un contexte où le rapport entre vie privée et vie publique est en pleine transformation, le secret professionnel est de plus en plus décrié comme une entrave, une contrainte, un marqueur du passé. Le cycle de webinaires a permis de mettre en lumière une série de thèmes qui soulignent à la fois l’importance du secret professionnel et les évolutions nécessaires dans les pratiques pour permettre sa réactualisation et sa réaffirmation. Désormais, le secret professionnel doit composer avec des cadres divers : RGPD, Dossier Patient Informatisé, consentement éclairé, logiciel en réseau, déontologie et obligation légale du secret professionnel, conditions du partage des informations de suivi, droits du patient, travail en équipe et en réseau… L’équation est complexe et la numérisation chamboule les logiques du travail clinique et le droit du patient au consentement.

Dans ce contexte, le dernier webinaire entend rassembler les questions et responsabilités professionnelles pour demain ? Quels sont les enjeux pour les personnes qui consultent ? Quels points de vigilance doit-on préserver pour rester des sujets pensants, pour que le langage numérique ne se substitue pas au langage clinique évolutif, contextualisé et en mouvement ? Le panel des orateurs tentera de nous éclairer sur des perspectives cliniques, éthiques du point de vue professionnel et citoyen.

Plus d'infos, inscriptions & ressources.

Accueillir et accompagner les volontaires fragiles

A destination des responsables de bénévoles

« La personne bénévole que nous avons accueillie était elle-même en difficulté, cela a posé souci quand elle a été confrontée à des bénéficiaires fragilisés. Nous aurions aimé être au courant afin de mieux l’encadrer ».

« Chez nous, nous préférons recruter des volontaires solides dont nous n’avons pas à gérer les états d’âme. Nous sommes déjà suffisamment occupés avec nos publics ».

« Dans notre structure, nous aimerions être plus inclusifs mais nous ne savons pas comment nous y prendre ».

Ces situations vous parlent ? Rejoignez le réseau VolontariAS le 18 octobre de 9h à 12h en visio !

Comment aborder en toute bienveillance la délicate question de la santé mentale ? Quelles précautions prendre avec ces volontaires? Comment les accueillir ? Comment les accompagner ?

Le réseau vous propose d’explorer ces questions lors d’une matinée en compagnie de Jessica Morton, chercheuse en psychologie à l’UCLouvain. Spécialiste des troubles anxieux liés à la désocialisation, Jessica Morton s’intéresse à l’impact du volontariat sur le bien-être.

Je m'inscris

Accueillir un public vulnérable en maisons de repos

En co-construction avec un comité d'experts, le Smes Connect organise une table d'échanges sur la question de l'accueil en maison de repos de personnes vulnérables (santé mentale, usage de drogues, vie en rue,...).

Envisager d’être accueilli en maison de repos, c’est souvent « passer un cap », qui peut être déjà compliqué pour chacun·e, mais qu’en est-il pour les personnes en situation de vulnérabilité ? Quels accès et quelles places leur sont réservés au sein de ces lieux de vie ?

Par personne en situation de vulnérabilité, nous entendons : les personnes sans-abri dont l’espérance de vie est diminuée et le vieillissement accéléré par la dureté de la vie en rue ; les personnes présentant des problématiques de santé mentale, pour lesquelles la déstigmatisation au sein de la société reste un enjeu majeur ; les personnes présentant une addiction à l’alcool ou à d’autres drogues, dont les comportements peuvent venir confronter le cadre institutionnel et inspirer parfois crainte et méfiance. Mais nous pouvons également entendre les personnes cumulant plusieurs de ces problématiques.

Quels publics et quels projets de vie ? Quelles collaborations entre services et secteurs ? Comment maintenir un lieu de vie collectif et ouvert ? Comment adapter les cadres institutionnels et légaux aux réalités et besoins des publics ?

En guise d’introduction, l’asbl Senior Montessori présentera les résultats d’une expérimentation d’un an d’accueil en maison de repos d’un public sans-abri cumulant les problématiques. Ce projet se fait en partenariat avec les projets Housing First du Smes et d’Infirmiers de rue.

Lien vers les inscriptions

Agir en prévention des assuétudes

Vous êtes un.e professionnel.le du social ou de la santé ? Vous travaillez avec des publics
jeunes et/ou des adultes ? Et vous êtes en questionnement par rapport à des
consommations problématiques ou des conduites addictives de vos publics ?
Participez à
l’un des webinaires portant sur la prévention des assuétudes en promotion de la santé.

Découvrez le programme

A travers la campagne « Agir en prévention », les services spécialisés en assuétudes rappellent
l’offre de formation et d’accompagnement (entre autres) qui existe pour soutenir les
professionnel.le.s désireux.euses de renforcer leurs compétences en la matière.
Le site web www.agirenprevention.be propose un répertoire des services spécialisés dans la
prévention des assuétudes en promotion de la santé, actifs sur l’ensemble du territoire de la
Belgique francophone. On y retrouvera également une série de ressources permettant d’aller plus loin dans l’appropriation des notions de prévention des assuétudes et de promotion de la santé.

www.agirenprevention.be

AMA'tinée : la prison : et après ?

Le passage en prison ne peut se penser qu’en lien avec l’après. Certains services d’aide aux sans-abri accueillent des personnes ayant un passé carcéral ou sortant directement de prison (dans le cadre d’une sortie en préventive, en libération conditionnelle, sous bracelet électronique, en congé pénitentiaire…). Quelles sont les implications ? Comment favoriser l'accueil ? Quel accompagnement mettre en place ? 

OBJECTIFS

Offrir un espace de dialogue entre les professionnel.les des services de secteur de l'aide aux sans-abri (éducateur.trices, assistant.es sociaux.ales, psychologues, puériculteur.trices, directions…), mais aussi issus de secteurs connexes afin d’échanger sur leurs pratiques professionnelles. 

INFORMATIONS PRATIQUES

Le 02 décembre 2021 de 9h30 à 12h30 par visioconférenceVous recevrez le lien pour vous connecter après votre inscription. 

INSCRIPTION

En remplissant le formulaire d'inscription. Le prix est de 10€ pour les membres - 15€ pour les non-membres. Vous recevrez les informations concernant le paiement (numéro compte de l’AMA et communication structurée) lors de votre procédure d’inscription.

PROGRAMME

09h30 - 09h45 : Introduction 

09h45 - 10h30 : La Sortie de prise et l'accès au logement Rizome-Bxl : une approche pluridisciplinaire (Rizome-Bxl ASBL)

10h30 - 11h15 : Le suivi d'anciens détenus en maison d'accueil (Emmaüs Marchienne) 

11h15 - 11h30 : Pause

11h30 - 12h15 : Tables rondes 

Comment favoriser l'accueil et l'accompagnement des personnes sortant de prison du secteur de l'aide aux sans-abri ? 

Quelles collaboration avec le secteur carcéral et l'aide aux justiciables ?

12h15 - 12h30 : Retour des tables rondes + clôture 

CONTACT
Caroline Lejeune
Chargée de formations

formations@ama.be
0470/72.70.75
AMA'tinée "Guichets fermés"

À la suite de la crise sanitaire, toute une série de services ont fermé leurs portes au public et ont instauré le télétravail. De plus en plus de démarches (prises de rendez-vous, dossiers à compléter…) doivent être réalisées en ligne. Ce phénomène accentue la fracture numérique, déjà bien connue dans le secteur, rendant l’accès à l’information et aux droits de plus en plus difficile. Quelles sont les conséquences sur le public sans chez soi ? Comment accompagner les personnes et les outiller face à cette problématique ?

Covid-19 : cet évènement se déroulera dans le respect des gestes barrières

OBJECTIFS DES AMA'TINEES

Offrir un espace de dialogue entre les professionnel.les des services de secteur de l'aide aux sans-abri (éducateur.trices, assistant.es sociaux.ales, psychologues, puériculteur.trices, directions…) mais aussi issus de secteurs connexes afin d’échanger sur leurs pratiques professionnelles.

Le programme complet de l'AMA'tinée sera envoyé prochainement

INFORMATIONS PRATIQUES

Le vendredi 01 avril 2022 de 09h30 à 12h30 à Bruxelles dans la salle A tout de la Maison de Quartier Malibran (10 rue de la Digue 1050 Ixelles)

INSCRIPTION

En remplissant le formulaire d'inscription.

Le prix est de 10€ pour les membres - 15€ pour les non-membres. Vous recevrez les informations concernant le paiement (numéro compte de l’AMA et communication structurée) lors de votre procédure d’inscription.

Association : mi-lutte, mi-soumise

Le Collectif21 et Bruxelles Laïque coorganisent un débat dans le cadre du Festival des Libertés qui interroge les notions de confiance, de méfiance et de surveillance. 

Samedi 30 octobre 2021 à 17h00 – Théâtre National (Bruxelles)

Les relations de pouvoir, de contre-pouvoir, d’alliance et d’opposition traversent les associations depuis leur création. Les asbl sont traversées par les ambiguïtés, d’autant plus que leurs missions peuvent être portées par une délégation des services publics, tout en leur portant un regard critique. Comment ces paradoxes traversent-ils le champ associatif, en particulier celui de l’éducation permanente qui institue la critique ? Quelles limites et quelles opportunités peuvent susciter cette position singulière dans l’équilibre démocratique et politique ? 

Avec Steve Bottacin (auteur, animateur éducation permanente, Barricade asbl) , Gwenael Breës (activiste, Cinéma Nova, Collectif Bigoudi), Luc Carton (philosophe, Association Marcel Hicter, ex chargé de mission pour la réforme du décret Éducation permanente) et Farah Ismaïli, (Directrice de la FESEFA).

Plus d'infos et réserver

Atelier : permanence vidéo des luttes sociales
05.10 > 14.12 2021 / Ouverture des inscriptions pour l’atelier vidéo PVLS - Permanence vidéo des luttes sociales - ZIN-TV. La PVLS c’est un laboratoire d’expérimentation collective qui a pour objectif de montrer à l’écran des réalités peu entendues, de visibiliser les mouvements sociaux et donner un espace d’expression à d’autres « expert.e.s ». Collectivement, seront choisis les sujets à traiter et la forme à adopter pour servir le récit.

Séance de présentation ce mardi 5 octobre 2021 de 13h à 15h au CBO, à deux pas du métro Simonis.
Toutes les infos  sur l'atelier se trouvent ici : https://zintv.org/atelier/atelier-video-permanence-video-des-luttes-sociales-pvls-session-octobre-decembre-2021/

 Découvrir toute l'actualité de ZIN-TV ici !

Atelier vidéo : cinéma d'urgence

Atelier vidéo proposé par Zintv, média d'action collective, basé sur le processus de création d'un film court en lien avec l'actualité sociale, réalisé de manière collective.  

 •    Comment réaliser un film collectivement dans un temps court pour répondre aux urgences peu médiatisées ?
 •    Comment filmer un événement, une situation à chaud ?
 •    Comment donner à ce projet commun un sens plus créatif et complexe avec un point de vue, des choix éthiques et politiques affirmés.

Voici des questions qui seront posées tout au long de l'atelier pour réaliser avec Zintv un film sur une thématique définie à l’avance en lien avec l’actualité sociale. Mélange volontaire de journalisme et de cinéma documentaire  afin d’en révéler les frontières poreuses.

Pré-requis : pas besoin de savoir manipuler une caméra ou de prendre du son pour participer, des exercices pratiques seront prévus.
Pratiquement : Du 14 -> 21 septembre 2022Au CBO, C’est bon d’être ouvert — 407, Chaussée de Jette — 1090 Jette - Prix  libre - Inscriptions nécessaires : workshop@zintv.org

Plus d'infos : https://zintv.org/atelier/atelier-video-cinema-durgence/

Bénévolat d'un jour : plus de flexibilité pour plus d'impact !

La Plateforme Francophone du Volontariat (PFV) organise un séminaire autour des enjeux et impacts du bénévolat occasionnel et des leviers clés pour l'encadrer de manière à garantir une expérience positive.

Illustration : Valentin Gorris

« Volontariat à la carte », « bénévolat ponctuel », « engagement occasionnel »… Ce mode d’engagement suscite certaines craintes du côté des organisations. Turn-over des bénévoles, consumérisme, équilibre coûts-bénéfices (temps investi, ressources humaines et matérielles…).

Il est pourtant devenu une réelle perspective pour un engagement citoyen accessible à toutes et tous. D’une part, proposer un volontariat flexible permet de renforcer les organisations : recruter davantage de bénévoles, diversifier les équipes, étendre la portée des actions et leur visibilité… Du côté des personnes, c’est l’occasion de prendre part à notre société tout en découvrant les richesses du volontariat : se sentir utile, faire des rencontres ou encore soutenir une cause.

Quels impacts pour les personnes qui s'engagent dans un bénévolat de courte durée ? et pour les associations ? À quels défis les organisations doivent-elles faire face ? Quels points d'attention pour accueillir les volontaires et organiser ce bénévolat sans s'épuiser ? 

Détails du programme & inscriptions

Bruss'Help organise son dénombrement annuel

Bruss'Help organise le 8 novembre 2022 en collaboration avec le secteur bruxellois de l'aide aux sans-abri et différents services connexes, la 7e édition du dénombrement des personnes sans-abri et mal logées en Région de Bruxelles-Capitale.

Chaque dénombrement vise à établir une « photographie » de la situation à un moment précis. Les dénombrements successifs poursuivent plusieurs objectifs :

  • dresser régulièrement un état des lieux du sans-abrisme, comparer les résultats obtenus au fil du temps afin de mieux cerner l'évolution du phénomène.
  • mieux prendre en compte les personnes sans-abri et mal logées, témoigner de la variété des conditions dans lesquelles vivent ces personnes.
  • fournir des outils d'analyse aux acteur·rice·s de terrain, participer à améliorer les politiques de lutte contre le sans-abrisme.

L'organisation du dénombrement est basée sur la typologie ETHOS (European Typology of Homelessness and housing exclusion) développée par la FEANTSA (Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri).

Attention : les inscriptions pour le comptage nocturne seront clôturées le 3 novembre 2022.

Plus d'infos & inscriptions.

Ce qui nous arrive

Ce qui nous arrive, c’est que chaque crise renforce les inégalités sociales, c’est que les libertés sont de plus en plus affectées, c’est que les inévitables basculements n’ont été ni pensés ni organisés, c’est que nous souhaitons : “préparer plutôt que réparer”, en unissant nos forces, de façon intersectorielle et trans-territoriale.

Santé, social, culture, éducation permanente, jeunesse : 2 jours pour apporter des réponses à ce qui nous arrive.

Les modalités d'inscription à l'événement seront communiquées à partir du 7 juin, mais vous pouvez déjà vous inscrire pour recevoir le journal CQNA et toutes les précisions relatives aux journées (maximum 1 journal par semaine) !

Ce qui nous arrive - La digitalisation et les smart cities

Ce Qui Nous Arrive (CQNA) est de retour avec une série de nouveaux rendez-vous à venir en 2023.

Premier rendez-vous, le 30 janvier 2023 avec le retour du biologiste Olivier Hamant qui a marqué beaucoup d’esprits lors de son intervention à CQNA en septembre dernier. Il viendra nous aider à penser et à travailler la question de l’omniprésence du numérique, des fractures sociales et des fragilités sociopolitiques qu’il engendre.  

Olivier Hamant est directeur de recherche à l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement, et travaille dans le laboratoire de reproduction et développement des plantes à Lyon.
Biologiste, il invite à s’inspirer de la robustesse du vivant pour appréhender notre futur. Ses recherches traitent autant de résilience des systèmes urbains que d’inégalités sociales.  
Il considère que la suroptimisation des villes, la rationalisation des flux, la centralisation et l’hyperspécialisation nous mènent à long terme dans une impasse, nous bloquant les voies alternatives. Face à l’incertitude, il ne faut pas viser la performance mais une adaptabilité rendue possible par la grande diversité des éléments du système…. Passer des smart cities aux smart citizens….
  
L’intervention sera suivie d’un échange.  

L’après-midi, nous transformerons les analyses et les propositions d’Olivier Hamant et de la salle en actions concrètes. Nous serons encadrés par Pierre-Arnaud Perrouty, directeur de la Ligue des Droits Humains, qui nous partagera ses réflexions autour des actions de désobéissance civile (potentialités, balises, légalité, strategie, temporalité, …).

Plus d'infos pour s'inscrire.
 
CQNA, c’est vous, c’est nous 
CQNA est un espace de réflexions et d’actions qui continuera de mobiliser via des événements les vôtres, les nôtres. 
Vous souhaitez y prendre part ? CQNA est actuellement porté par un ensemble d'acteurs (Le Grain, Le Forum contre les inégalités, La Fédération des Services Sociaux, Lire et Ecrire et la Fédération des Maisons Médicales). Mais c'est bien l'ensemble des structures intéressées par l'union des forces que nous cherchons à réunir.  

Contact: info@cequinousarrive.be

Pour aller plus loin 
Pour vous tenir au courant des nouvelles de "Ce ce qui nous arrive”, inscrivez-vous à la liste de diffusion et suivez-nous sur nos (nouveaux) réseaux sociaux: Facebook et LinkedIn.

L'équipe de CQNA avec le soutien de Lire & Ecrire Bruxelles, la Fédération des Maisons Médicales, Le Grain, la Fédération des Services Sociaux, Le Forum - Bruxelles contre les Inégalités

Certificat en Travail, Développement et Innovation Sociale

Vous souhaitez comprendre les enjeux de l’innovation sociale pour dynamiser vos projets et créer des outils pertinents ?

Le Certificat en Travail, Développement et Innovation Sociale vous propose un parcours de formations, rencontres et échanges avec des intervenant.e.s belges, français, suisses et luxembourgeois pour comprendre les « nouveaux besoins et défis sociaux ». Cette formation permet de professionnaliser toutes les actrices et acteurs, moteurs de transformation sociale.

Au terme du certificat, vous serez capable d’animer ou créer un projet innovant, de proposer des outils novateurs pour promouvoir un modèle économique soutenable sur le plan social et écologique, de saisir l’évolution du travail social et d’appréhender les nouvelles politiques publiques.

OBJECTIFS :

Saisir l’évolution du travail social
Appréhender les nouvelles politiques publiques
Animer ou créer un projet innovant
Proposer des outils innovants pour promouvoir un modèle économique soutenable sur le plan social et écologique.

Découvrir le programme !


Une question ou une demande ?

Contactez-les ! husci@ulb.be

ULB HUSCI, Av. F. Roosevelt, 50 - CP160/27, Ville de Bruxelles, Bruxelles 1050, Belgique, 02 650.45.80

Ciné-débat sur la crise du logement

Une soirée qui met à l'honneur PUSH, un documentaire dénonçant le phénomène mondiale qui balafre nos villes : la marchandisation du logement.

« Les prix des logements montent en flèche dans les villes du monde entier. Les revenus des habitants ne suffisent plus. Push met en lumière un nouveau type de propriétaire sans visage, les villes de plus en plus invivables et la crise croissante qui nous affecte tous. Ce n'est pas de la gentrification c’est un autre type de plaie. »

L'Ilot, Rassemblement Bruxellois pour le Droit à l'Habitat et Miroir Vagabond et Fair Ground veulent attirer l’attention sur ces dynamiques également à l’œuvre à Bruxelles.

La projection sera suivi
- d’un échange autour de la thématique
- de la possibilité de devenir membre de Fair Ground
- d’un verre dans le foyer du cinéma


Prix libre et conscient !

Inscriptions obligatoires

Collectif21 : "Faire association", documentaire & ouvrage

Après deux années de travaux autour de « Faire association », interrogeant tour à tour le sens contemporain des démarches collectives et l’histoire du fait associatif selon différents angles (social, politique, philosophique, culturel, administratif et financier, économique…), le  Collectif21 est heureux de vous inviter à la journée de synthèse (provisoire) de ses travaux au cours de laquelle seront présentés le documentaire 2121 (coproduction CVB et C21) et l’ouvrage collectif qui gardera traces des nombreux échanges (en partenariat avec l’agence Alter).

Jeudi 10 mars 2022
9h00 – 17h00
Au Petit Théâtre Mercelis
Rue Mercelis  13 à 1050 Ixelles (prox. Place Fernand Coq)
PAF 10 € (repas compris)

Programme de la journée

Infos et inscriptions

Colloque - Et si les cases de nos pratiques nous rendaient fou ?

Née de la nécessité d’apporter un soutien concret aux travailleurs et travailleuses de tous les secteurs dans l’accompagnement de publics aux problématiques complexes, l’équipe de Smes Support (anciennement Cellule d’Appui) vous invite, à l’occasion de ses 20 ans d’existence, à un évènement à la fois festif mais aussi de réflexion sur les enjeux ayant conduit à sa création : secteurs communiquant peu entre eux, nécessité d’une demande de la part de l’usager·e, logiques par projet, cadres institutionnels parfois excluants…

À l’heure où des changements importants se profilent pour intégrer le social-santé et que des moyens se développent pour outiller les intervenant·e s au travail en réseau, quelle place pour ce qui résiste encore dans l’accompagnement des personnes cumulant les problématiques ? Comment tisser du lien avec celles et ceux qui dérangent ?

Ces questions seront abordées avec des invité·e·s, issu·e·s des secteurs du social-santé et éclairées du regard neuf d’acteurs du milieu culturel.

Programme complet & inscriptions.

Colloque Santé Mentale

Le colloque sur la Santé Mentale a pour ambition de fédérer l'ensemble des personnes concernées par le sujet dans un esprit de mise en commun des évolutions et des pratiques bruxelloises.

Il s'adresse aux professionnels du soin, de l'accompagnement social, médecins généralistes, chercheur ou simplement à toute personne intéressée par la santé mentale pour elle ou pour ses proches.

Le programme des interventions est une co-construction avec l'ensemble des professionnels intervenant dans le domaine de la santé mentale ainsi qu'avec les associations de patients et de familles. Ces trois jours seront aussi l'occasion de fêter les 30 ans de la Plateforme et les 20 ans de la Loi sur les droits du patient.

Inscriptions via le formulaire en ligne

TARIFS

40 € JOURNÉE (ÉTUDIANTS 15 €)
100 € LES 3 JOURS (ÉTUDIANTS 35 €)

Comment accueillir encore ?

La Ligue bruxelloise pour la santé mentale organise une journée d'étude autour des enjeux cliniques et politiques de l’accessibilité des services de santé mentale dans un contexte de saturation.

L'accès aux soins de santé mentale est trop souvent semé d'embûches. Parmi les causes possibles des difficultés d'accès aux soins, la saturation des services est souvent citée, quand ce ne sont pas les pratiques de soin ou l'organisation des services qui sont mises en cause. À partir de travaux de recherche, d'enquêtes et de témoignages de terrain, cette journée d'étude vise à éclairer les enjeux cliniques et politiques de l'accessibilité des soins de santé mentale ambulatoires en Région bruxelloise.

Constats et analyses, témoignages et pratiques de terrain, échanges et recommandations rythmerons cette journée pour proposer à la fois une meilleure compréhension de la situation actuelle et des propositions concrètes pour l'avenir.

Plus d'infos & inscriptions.

Comment transcender les divisions sociales à Bruxelles ?

L'asbl Socaba a lancé il y a maintenant quelques mois le projet "We mix Brussels", un projet citoyen contre la polarisation à Bruxelles. L'idée est de créer des solutions et de diffuser des idées qui renforcent les liens sociaux.

Dans le cadre de ce projet, Socaba asbl a réalisé une "Cartographie de la polarisation à Bruxelles", en s'intéressant aux perceptions et aux expériences des citoyens et citoyennes. Au total, ce sont près de 3000 habitants qui ont été interviewés. Plusieurs points de tension, limitant la cohésion sociale dans la capitale, ont été relevés. C'est le cas de l'accès et l'utilisation de l'espace public, les inégalités d’accès aux aides publiques ; les tensions intergénérationnelles, l'approche de la police vis-à-vis du public ou encore la coexistence et la diversité des normes culturelles, pour n'en citer que quelques-uns.

Pour faire suite à cette enquête, l'asbl organise sa première conférence annuelle sur la polarisation à la rentrée : "Comment transcender les divisions sociales à Bruxelles ?". L'occasion de réunir des experts, des membres de la société civile, des asbls et d'autres citoyens, pour échanger, informer sur la polarisation à Bruxelles, et donner de la visibilité aux initiatives publiques et citoyennes qui renforcent la cohésion.

Invités annoncés : Benjamin Dalle, ministre flamand des affaires bruxelloises, de la jeunesse et des médias (CD&V), Eric Corijn, philosophe de la culture et professeur en Études Urbaines à la VUB, Carlton Deal, fondateur de l'asbl Serve The City, Laeticia Nolet, directrice du Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine asbl.

Congrès : La solidarité et l’accessibilité au système de santé à travers la culture

!! Attention !! Le congrès initialement prévu en décembre 2021 a été reporté aux 10 & 11 juin 2022. Musée des Beaux-Arts @ Bruxelles

A l'occasion des 40 ans de la Fédération des Maisons Médicales, deux journées pour questionner le système de santé à travers des conférences et des animations !

L'occasion d'aborder l’accès aux soins, le rôle de la sécurité sociale, le travail en santé avec les populations les plus fragiles, les inégalités, l’impact de l’écologie et de l’économie sur les soins et la santé, la santé des femmes ainsi que l’évolution des mouvements sociaux et la place que les maisons médicales y occupent.

Cet évènement est organisé à l’attention d'un très large public : acteurs et actrices du social et de la santé, représentants et représentantes politiques, citoyens et citoyennes, usagers et usagères des soins de santé.

Une dimension originale guidera les réflexions, celle de la culture en tant qu’outil d’analyse et de support à l’émancipation.

Pourquoi la culture ?

Elle embrasse plusieurs définitions : civilisation, idéologie, connaissance, comportement, caractéristique… On parle aussi volontiers de culture d’entreprise, de masse, de culture ouvrière, populaire, générale, médicale, de l’art de soigner et de guérir. La culture réunit, rassemble, divertit, mais surtout, elle analyse notre société, dénonce ses manquements, revendique l’égalité et soutient des idées et des valeurs.

Durant la crise sanitaire que nous traversons, des actrices et des acteurs de la culture ont tenu un discours éminemment politique en faveur d’une humanisation des soins de santé. Lors de ce congrès, la culture servira également de fil rouge pour entretenir la vision politique du système de santé que nous soutenons.

Programme détaillé et inscription, par ici !

Continuité dans la réinsertion

A la Centrale, 131 Avenue Besme, 1190 Forest

Le réseau "Relation addiction et justiciable, continuité dans la réinsertion" (RAJ) s'investit depuis plusieurs mois à l'écriture d'un état des lieux des freins rencontrés par le public justiciable, tant lors de la détention qu'au retour en société. Rencontres et lectures lui ont permis d'identifier des recommandations et des pistes de solutions. Une invitation à réfléchir à des projets pour faciliter le travail pratique de terrain et élaborer des outils au service des professionnels.  

Téléchargez le rapport intermédiaire

Rendez-vous le jeudi 16 décembre 2021 dès 12h autour d’un lunch à la Centrale pour un moment de rencontres et d’échanges entre professionnels autour du réseau R.A.J. Au programme : préciser leurs intentions de travail, présenter leur premier outil de sensibilisation sur les réalités des personnes incarcérées en Belgique.

Pour s'inscrire et programme complet :

Cycle sur le burn-out dans le secteur non marchand

En février et mars 2023 à Bruxelles, trois soirées de théâtre, ciné et débats autour du burn-out dans le secteur non marchand.

Ce cycle est organisé par la Fédération des maisons médicales et l’Association bruxelloise pour le bien-être au travail (ABBET).

En Belgique, près de 500 000 personnes étaient en maladie longue durée (de plus d’un an) en 2021. Le burn-out constitue un des principaux motifs d’incapacité, avec une forte croissance ces dernières années.

En prenant comme point de départ un spectacle-témoignage créé à partir de l’expérience de personnes qui ont vécu un burn-out, ce cycle de trois soirées vise à comprendre ses manifestations et ses effets sur la santé mais également à remonter aux causes : comment comprendre l’importance qu’a pris dans nos sociétés ce phénomène, en particulier dans les secteurs sociaux et du soin aux personnes ? Si la crise sanitaire est passée par là, elle est venue aggraver une situation d’usure et de fatigue qui était déjà bien présente dans ces secteurs : les contextes professionnels (marchandisation et logique de financement à l’acte, « culture du chiffre », réduction d’effectifs, stress, etc.) se durcissent laissant de moins en moins de marges de manœuvre aux soignant.e.s pour pouvoir continuer non seulement à prendre (bien) soin des autres mais aussi d’elles et d’eux-mêmes pour ne pas perdre leur santé au travail.

Comment dès lors protéger la santé de celles et ceux qui prennent soin de nous ?

Comment garantir l’avenir de notre système de solidarité lorsque l’épuisement menace celles et ceux qui en sont les principaux moteurs ?

3 rendez-vous :

08/02 - Soirée théâtre-débat : « Brûlés de l’intérieur »

09/03 - Soirée conférence – débat « Secteurs féminisés, secteurs épuisés ? »

23/03 - Soirée ciné-débat « Prendre soin ou faire toujours plus de chiffre ? »

Modalités pratiques pour chacune des trois soirées…

Accueil à 19h et début à 19h30
Bar et petite restauration sur place.
Soirées gratuites sur réservation.

Plus d'infos et inscription.

De lire – plaisirs littéraires

La première édition du RDV De lire de La Villa aura pour thème la littérature dramatique, autrement dit : le texte de théâtre.

L'ambition de ce festival est de faire découvrir des genres littéraires différents, parfois minoritaires mais néanmoins bien présents. De donner l’opportunité de rencontrer et d’échanger avec des autrices et auteurs, des éditrices et éditeurs, des lectrices et lecteurs … autant de personnes passionnées par la littérature sous toutes ses formes. La littérature aussi peut être un art vivant.

Pour cette première édition, le Centre culturel de Ganshoren La Villa a choisi de mettre en lumière la littérature dramatique contemporaine belge francophone. En effet, si le texte de théâtre est à la fois un support, un élément de la représentation théâtrale, il est également un genre littéraire à part entière. Les comédiennes Sarah Siré, Emilienne Tempels, Karine Jurquet et Sophie Jaskulski ont mis en voix des textes dans le cadre d’une lecture théâtralisée. Une façon de mettre en avant la dimension spécifique de ces écritures théâtrales, qui se lisent autant qu’elles se jouent. 

Ces différents textes démontreront à la fois la qualité et la variété de la littérature dramatique belge d’aujourd’hui, tant du point de vue de la créativité que de celui de l’édition. C’est pourquoi, une rencontre sous forme de table ronde sera également proposée après la lecture. Elle rassemblera les maisons d’éditions Lansman éditeur et Les Oiseaux de Nuit, des auteurs et autrices lu·es ainsi que les comédiennes pour échanger sur ce genre si particulier.  

Réservations :

02/420.37.27 ou info@lavillaculture.be

Débat – Quand les services publics sont rendus inaccessibles par le numérique

Des services publics inaccessibles, on peut accepter ça ?


En Belgique, près d’une personne sur deux serait en situation de vulnérabilité numérique. La fracture numérique est avant tout une fracture sociale. La dématérialisation en cours depuis des années a multiplié le nombre d’exclus. Aux personnes qui ne maîtrisent pas les langues nationales ou en difficulté avec l’écrit s’ajoutent désormais les personnes âgées, peu diplômées et/ou vivant dans la précarité. La violence engendrée par la numérisation renforce le risque de non-recours aux droits et accentue les inégalités.

Parlons-en !


Dans son dernier numéro, Médor prend la tension d’un monde numérique fracturé, entre les murs d’un lieu d’accueil des « e-largué·es ». Hébergés sur le site de la campagne de sensibilisation du Gsara (Numérisation des services publics : L’envers du décor), les podcasts @bCd#EPN* de Benjamin Durand seront mis en évidence lors de cette soirée.


Cette soirée favorisera les échanges, pour que chacun et chacune puisse participer à la discussion. Et enfin, Médor organisera un atelier « petites annonces ». Vous avez besoin de quelque chose ? Vous voulez faire passer un message, sans passer par le numérique ? Écrivez avec nous une annonce, à publier dans les pages du magazine. La communauté de lecteurs pourra vous aider !

Soirée co-organisée par Bruxelles Laïque, La Tricoterie, Le Gsara et Médor
Réservations : tiffany@medor.coop
Date et horaire : Lundi 23 janvier, 20h
Tarif : Entrée libre
Où : La Tricoterie (Salle des Arches)
Toutes les infos ici

Des guichets pour accéder à nos droits,  pas du numérique

Faisant suite à la carte blanche publiée dans La Libre Belgique contre le projet "Bruxelles Numérique", les signataires (collectif d’associations et de professionnels bruxellois) s'organisent. Un rassemblement est prévu le mardi 6 décembre à 13h.

Pour prendre rendez-vous à la commune ou à la banque, pour trouver du travail ou inscrire son enfant à l’école, l’informatique est incontournable. À cause de cela, dans notre pays, la moitié de la population 
a du mal à accéder à ses droits. À Bruxelles, les autorités veulent que le digital devienne le premier canal de communication entre les administrations et les citoyens. Elles veulent adopter une ordonnance pour accélérer la mise en ligne des services au public.

Nous manifestons :

Pour des guichets accessibles à toutes et tous

Pour un large débat public sur la place du numérique dans la société

Contre l’ordonnance « Bruxelles numérique » 

Contre le digital par défaut 

Contre la dématérialisation des services au public

Organisateur·ices :

Les AlBelges asbl, SSM ANAIS, ARC - Action et Recherche Culturelles asbl, Ateliers du Soleil, Attac Bruxelles, Banlieues asbl, Bruxelles Accueil Porte Ouverte asbl, Maison médicale Calendula, Ciep-MOC Bruxelles, Ciré, CheCoPa, Collectif Alpha, Concertation action culturelle bruxelloise, Conseil bruxellois de coordination sociopolitique, Coordination sociale de Schaerbeek, Asbl DIOGENES, DoucheFLUX, Les amis du Drapeau rouge, Educode asbl, Entr’Aide des Marolles, ESENCA, Fédération des Services Sociaux, Gaffi asbl, Gang des Vieux en Colère, L’Ilot, Syndicat des immenses, Institut Kurde de Bruxelles, Kenniscentrum wwz, Ligo Brusselleer, Lire et Écrire Bruxelles, Maks vzw, Mission Locale pour l’emploi de Saint-Gilles, MQSA asbl, Maison médicale Le Noyer, Pierre d’angle, Le Piment asbl, Centre de Planning Familial et de Sexologie d’Ixelles, Travail Social En Lutte, Vie Féminine Bruxelles

Détention et santé sous le prisme du genre

Le 7 mai 2019, le centre fermé pour femmes de Holsbeek est inauguré. Officiellement, il s’agit de « poursuivre l’humanisation des centres fermés à l’égard des groupes cibles vulnérables ». Mais les détenues, isolées, y vivent au rythme de l’univers carcéral sous la menace d’être expulsées à tout moment. Par l’exposition et les rencontres, Anaïs Carton et Pauline Fonsny souhaitent dénoncer les conditions de détention et, plus spécifiquement, le non-accès aux droits sexuels et reproductifs.

À travers des photographies, des témoignages de détenues et un recueil d’entretiens, l’exposition se penchera sur les conditions d’enfermement des femmes migrantes en Belgique. Elle accueillera également les maquettes des centres fermés à Steenokkerzel, réalisées par Céline de Vos à l’initiative du collectif Getting The Voice Out qui soutient les luttes à l’intérieur des centres en faisant sortir la voix des personnes détenues.

Pour visiter l’exposition:

Rendez-vous à la Maison du Livre de Saint-Gilles, situé à 28, rue de Rome - 1060 Bruxelles. Mardi : 12h – 14h Mercredi : 14h – 19h Samedi : 11h – 13h Dimanche : 14h – 18h Ou sur rendez-vous Plus d’infos sur le site de la Maison du livre

Evénements liées à l’exposition:

10.03.2022: VERNISSAGE ET PRÉSENTATION DU RECUEIL

15.03.2022: DE LA CONFUSION DES RÔLES ENTRE SOIN ET SÉCURITÉ

31.03.2022: À LEURS CORPS DÉFENDANT - Soirée de clôture et écoute d’un documentaire radiophonique

Pour s’inscrire, contactez July Robet : j.robert@lamaisondulivre

Développer ses compétences interprofessionnelles pour travailler en équipe

De plus en plus, l'expérience de devoir travailler au quotidien en équipe,  avec des collègues ayant des spécialités et des formations différentes des nôtres nous interpelle.

Parlons-nous le même langage, pensons-nous de la même manière, et surtout arrivons-nous ensemble  à nous positionner par rapport aux personnes concernées et à leur entourage,  de manière claire, cohérente, respectueuse, efficace ?

Pendant trois années, le projet Erasmus+ INTERPRO à réfléchi, au départ de la Belgique, et en collaboration avec quatre pays partenaires, à la manière dont l'interprofessionnalité se vit dans les équipes au quotidien.

Et aussi à la manière dont elle s'enseigne (un peu, beaucoup, pas du tout) dans les formations préparant aux différents métiers d'éducateur spécialisé, de travailleur social, de médecin, d'infirmier, d'enseignant, de psychologue, de juriste ...

Vous êtes bienvenu.e à cette journée, le jeudi 13 octobre 2022

au Campus Defré de la HE2B avenue De Fré 62 à 1180 Bruxelles.

Programme complet et modalités d'inscription ci-dessous :

La participation est gratuite mais l'inscription est obligatoire

Digitall, deuxième édition : le digital accessible à tous·tes

L'ASBL Le Troisième Œil organise un colloque "Digitall", pour une deuxième édition. L'occasion de faire le point sur les avancées et les réalisations mises en place auprès des espaces publics numériques de la Région bruxelloise afin de viser l'accessibilité au digital et l'inclusion pour tous.

Ce colloque fait suite à une première édition qui s'est tenue lors d'une première journée d'étude (États des Lieux et Perspectives), le 31 mai 2022. Cette deuxième journée se tiendra en présence des représentants des Espaces Publiques Numériques des 19 communes bruxelloises, des CPAS ainsi que d'autres acteurs de la transition numérique et du secteur associatif.

Une invitation à se mobiliser autour de cette problématique de la fracture numérique qui concerne un nombre croissant de nos concitoyens.

PROGRAMME

09:00 - Accueil

10:00 - 11:00 – Interventions de différents acteurs politiques et sociaux dans le domaine du numérique, du handicap et de l’égalité des chances

11:00 - 12:30 - Séance de questions / réponses, échanges avec les citoyens et les associations

12:30 - 15:00 - Lunch et workshops en présence de différentes sociétés proposant du matériel et des logiciels spécifiques, en faveur de l'accessibilité numérique

15:00 - Remerciements et clôture

Inscription par mail via info@digitall.city ou par téléphone au 02/427 75 42

Douche Flux fête ses 10 ans !

Fin 2011, DoucheFLUX voyait le jour sous l’impulsion d’un groupe de citoyens engagés. Au centre de son action, les personnes en situation de précarité, avec ou sans logement, avec ou sans papiers, d’ici ou d’ailleurs.

10 ans plus tard, c’est un centre de jour pleinement opérationnel offrant des services de première nécessité, un hébergement de transit pour femmes et couples, une multitude d’activités redonnant confiance en soi et dignité aux personnes sans chez-soi… Et toute une équipe de travailleurs, bénévoles et sympathisants animés par la même conviction que le sans-chez-soirisme n’est pas une fatalité.

Accès libre mais dîner sur réservation par mail.

Dream House ®: conférence spectaculée

La conférence spectaculée Dream House® est le résultat de l’enquête menée par Droit à un toit. Ce mouvement est une émanation du secteur bruxellois de la pauvreté et mobilise depuis juin 2017, à travers diverses actions concrètes, des personnes déterminées à mettre fin au sans-abrisme en Région bruxelloise.

Le coût d’un toit sécurisant, d’un chez-soi, augmente d’année en année. Le loyer devient ce monstre qui engloutit souvent la moitié du revenu. Une vie en location. Des êtres humains sans abri, sans un toit, sans un chez-soi! Comment est-ce possible? A qui profite cette injustice? Il y aurait-il une loi invisible?

Les premières représentations auront lieu les 30 septembre et 01 octobre 2022.

Infos et réservations à l’adresse de Droit à un Toit/Recht op een Dak : droitauntoitrechtopeendak@gmail.com

Ecole de Transformation Sociale : apéro - podcasts - débats

Pour vous inscrire, remplissez le formulaire en ligne !

En septembre et octobre 2021, l’Ecole de transformation sociale a rassemblé 3 groupes de travailleurs sociaux, citoyens, responsables associatifs, politiques, chercheurs, avec comme objectif de produire, au départ de leurs expériences et expertises, un savoir et un récit sur trois problématiques sociales qui se sont amplifiées avec la pandémie. Ce travail collectif a abouti à trois enquêtes fouillées.

– Précarité alimentaire et crise Covid : de la gestion de l’urgence à la justice sociale. Quels enjeux et quelles alternatives ?

– Logement et dispositions exceptionnelles pendant le confinement : comment assurer un logement de qualité et durable pour tous ?

– Quel est le rôle de l’économie informelle en temps de crise ?

Plus d’infos sur les programmes des 3 soirées d’écoute et de débats


L’Agence Alter a suivi ces enquêtes et conservé les « traces » des réflexions et des échanges sous forme d’articles mais également sous forme sonore, avec une série de trois podcasts que nous vous invitons à venir découvrir en avant-première lors d’un cycle d’écoute convivial. Chaque séance d’écoute sera suivie d’un débat avec des acteurs identifiés comme porteurs des solutions aux problématiques abordées.

Les jeudis 10, 17 et 24 mars 2022, de 17h30 à 20h30. Project(ion) Room, 55 Rue de Praetere, 1180 Uccle. Gratuit. Drink offert.
Inscription obligatoire. Vous pouvez vous inscrire à une, deux ou aux trois soirées en remplissant ce formulaire.

Questions et informations : sandron@le-forum.org

Les enquêtes de l’École de Transformation Sociale sont co-organisées par Le Forum – Bruxelles contre les inégalités, Bruxelles Laïque, le Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique, la Fédération des Services Sociaux, l’HE2B/IESSID et l’Agence Alter. Avec le soutien de la coopérative Cera, de la Commission communautaire française, de la Commission communautaire commune et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Évaluer l’impact de la politique de cohésion sociale

Dans son rapport annuel 2022, le Centre Régional d’appui à la cohésion sociale (CRAcs) s’est penché sur les possibilités d’évaluer l’impact de la politique
de cohésion sociale auprès de ses différents publics.

Pour ce faire, le CRAcs a interrogé de nombreux professionnel.les. et invite toute personne intéressée à une rencontre du secteur de la cohésion sociale autour de cette question.

Cette matinée sera consacrée à la présentation du rapport de recherche
du CRAcs et sa mise en débat avec des invité·e·s et le public.

Intervenantes :

Estelle Georgin

ESPRIst - ULiège

Marjorie Lelubre
CREBIS
(Le Forum - Bruxelles contre les inégalités, CBCS)

Marta Marsili
Le Bazar ASBL

Christine Schaut
ULB

La rencontre sera suivie d’un lunch.

Excision et protection de l'enfance

Les Stratégies Concertées de Lutte contre les MGF (SC-MGF) vous donnent rendez-vous le 14 juin 2022 pour le troisième atelier en ligne de la série psy : "Excision et protection de l'enfance : quel accompagnement thérapeutique/soutien psychologique pour les enfants ?".

Les mutilations génitales féminines (MGF) engendrent de lourdes conséquences pour celles qui les subissent mais aussi pour celles qui se retrouvent confrontées au risque de les subir. Ces conséquences concernent tant le plan physique que psychologique. Elles peuvent se manifester directement soit directement après l’évènement, soit de manière différée.

Tout comme les adultes, les filles ne manifestent pas toutes les mêmes réactions face à l’exposition aux MGF. Cette hétérogénéité/variabilité est à prendre en compte par les professionnel·le·s de la santé.

  • Comment s'y prendre lorsque la personne accompagnée est une mineure à risque d'excision ?
  • Quels sont les éléments qui nous paraissent essentiels lors de l'accompagnement individuel avec une mineure à risque d'excision ?
  • Comment effectuer le suivi individuel tout en renforçant les capacités de la famille à protéger les enfants ?

L’objectif de cet atelier sera de mener une réflexion sur les enjeux de l'accompagnement individuel des enfants. Le travail de prévention sera également abordé à travers la présentation d'une vignette clinique.


INTERVENANTES

  • Eléonore Antoine, psychologue, GAMS Belgique
  • Mariama Bah, coordinatrice des relais communautaires du GAMS Belgique, maman solo de 3 filles concernées par l'excision

L'évènement est gratuit et les inscriptions obligatoires via ce formulaire.

L’événement fait partie de la série psy. Plus d’informations : « Série d’ateliers en ligne 2022 « la série psy autour des mutilations génitales féminines ».

Facilitateurs en santé : le chaînon manquant pour l'accessibilité de nos soins de santé

Depuis mai 2021, 50 agents de santé communautaire opèrent dans notre pays, répartis dans 10 villes. Leur mission ? Combler le fossé entre les groupes vulnérables et les soins de santé primaire. Vous avez envie d'en savoir plus sur le fonctionnement et les résultats du projet Community Health Work ? Participer à la journée d'étude !

Parce que tout le monde n'a pas accès aux soins de santé de la même manière. Les personnes en situation de vulnérabilité sociale ont particulièrement du mal à trouver leur chemin. En conséquence, ils retardent ou évitent les soins. Les personnes ayant un accès limité ou nul aux soins de santé sont souvent décrites comme étant "difficiles à atteindre". Mais de leur point de vue, ce sont les services de santé qui sont difficiles à atteindre. C'est pourquoi le Conseil des ministres fédéral, sur proposition de la ministre Vandenbroucke, a approuvé le projet des agents de santé communautaire (CHW) fin 2020. L'INAMI a chargé le Collège Intermutualiste National (CIN) de mener à bien cette mission.

Un an et demi de travail sur le terrain a permis d'acquérir beaucoup d'expérience et de connaissances. Par exemple, une recherche menée par l'Université d'Anvers indique que les CHW de notre pays remplissent une fonction de liaison précieuse entre le système de santé belge et les personnes vivant dans des conditions socialement vulnérables. Ce faisant, ils tiennent compte des différents obstacles auxquels se heurte un patient lorsqu'ils lui apportent leur soutien. L'élément central du travail des CHW est d'établir une relation de confiance et de fournir une aide impartiale dans un esprit de proximité, en prenant du temps avec les populations vulnérables mal desservies. Grâce à une bonne collaboration avec les prestataires de soins sur le terrain, les CHW veillent à ce que le plus grand nombre possible de personnes aient recours à notre système de soins, y compris celles qui n'ont pas trouvé leur chemin auparavant.

Voir le programme complet

Faire ville autrement

Qui fait la ville ? Où se mène le débat sur les enjeux du territoire ?  Pour qui fait on la ville ? Pourquoi est-ce si lent ? De quel dialogue avons-nous besoin ? 

Il y a un an, un groupe d’architectes et d’urbanistes sortaient une carte blanche intitulée Faire la ville autrement dans Le Soir. Une vingtaine d'acteurs urbains d’horizons divers ont répondu à ce texte, contribuant à élargir la réflexion. Le temps est maintenant venu d'ouvrir le débat.

Aujourd'hui, la réflexion sur la ville semble être dans une impasse. Il devient de plus en plus difficile de savoir comment sont fait les choix, par qui et comment les citoyens peuvent faire entendre leur voix. La tension monte et les positions des groupes d'action, des résidents, des administrations et des promoteurs se polarisent. Or, cette situation ne permet pas de réfléchir ensemble à la ville désirable de demain. Nous proposons donc d’ouvrir le débat lors d’un forum ouvert sur le thème du dialogue sur la ville.

Plus d'infos sur le site du CIVA

Femmes et santé mentale

Les Femmes Prévoyantes Socialistes (FPS) vous invitent à leur rencontre « Femmes et santé mentale : vers une prise en charge inclusive et féministe ? »

Face à la santé mentale, les femmes et les personnes victimes de discriminations (LGBTQIA+, personnes racisées, personnes en situation de handicap…) sont particulièrement touchées. Les inégalités sociales et de genre sont en effet des obstacles supplémentaires dans les différents parcours de vie. La crise sanitaire que nous traversons présente également une menace supplémentaire pour ces publics déjà particulièrement fragilisé sur le plan social et économique.

Lors de cette soirée d’échanges, vous aurez l’opportunité de rencontrer deux expertes féministes en santé mentale à savoir :

Hassina Semah : experte genre, diversité et santé mentale. Elle est sociologue, psychologue et titulaire d'un master de spécialisation en études de genre.

Isabelle Gosselin : travaille en psychothérapie psychanalytique. Elle marque un intérêt prononcé pour les questions d'orientation sexuelle, d'identité et d'expression de genre.

Au travers du vécu des femmes qu’elles ont rencontrées dans leur pratique, elles présenteront leurs constats afin de pouvoir explorer ensemble les liens qui existent entre des inégalités, bien souvent croisées, et de leur impacts sur la santé mentale des femmes.

Inscriptions souhaitées : inscription.FPS@mutsoc.be

Formation : Accueil et écoute des publics

Quelques clés de décodage pour les volontaires…

Vous vous occupez de l’accueil au sein de votre organisation et vous avez déjà fait l’expérience de rencontres compliquées avec votre public ? Vous ressentez parfois du stress, de la tension, de l’agressivité et vous ne savez pas comment réagir ? Quelle attitude adopter ? Que dire et comment ? L’écoute : oui, mais jusqu’où ? Comment calmer ces tensions ?

Pour tenter de répondre à ces questions, cette formation met l’accent sur les comportements et les attitudes à adopter face à des situations répétitives compliquées. Plus précisément, nous analyserons ensemble les situations réelles que vous avez rencontrées et travaillerons sur des stratégies de communication adaptées.

Intervenante : Brigitte Grisar - chargée de projets Concertation Aide alimentaire de la Fédération des Services Sociaux

Date : jeudi 21 avril 2022 de 9h30 à 16h30

Lieu : Université Populaire d'Anderlecht - 19, rue Lambert Crickx - 1070 Bruxelles

Inscription ici

Formation sur la prévention du suicide

Le Centre de Prévention du Suicide propose un module de formation de deux jours sur la prévention du suicide. 

Attention : il ne s'agit pas de la formation pour devenir bénévole. Pour en savoir plus sur le bénévolat que nous proposons et la formation à l'écoute active, consultez cette page.

PROCHAINES DATES : 

  • 23 et 24 janvier 2023
  • 24 et 25 avril 2023

A qui s’adresse la formation ? A toute personne intéressée par la thématique du suicide et de sa prévention.

Quels sont les objectifs de la formation ? Nous proposons aux participants d'essayer de mieux cerner la question du suicide, de se sensibiliser au repérage et de réfléchir à la prévention possible pour chacun, à partir de ce qu'il est, de la place qu'il occupe et des spécificités de son milieu professionnel.

Contenu :

  • Visite des représentations courantes sur le suicide,
  • Reconnaissance de ses réactions face aux communications suicidaires,
  • Repères théoriques pour penser et agir l'intervention : signes précurseurs, facteurs de risque et de protection, notions de crise et d’urgence, attitudes déconseillées et recommandées, …
  • Ressources et limites de l’intervenant, tant au niveau personnel que professionnel.

Méthodologie : Apports théoriques, échanges de pratiques, analyse de cas, mises en situation, utilisation de différents médias (PowerPoint, vidéos), remise de documents.

Il nous paraît indispensable d'inclure la personne, avec ses émotions et ses idées, dans le travail. C’est la raison pour laquelle nous demandons aux participants de s'impliquer dans la dynamique des échanges que nous proposons.

Horaire :

- En présentiel de 9h30 à 12h30, de 13h30 à 16h30
- En ligne de 9h30 à 12h15 et de 13h15 à 15h30

Intervenant : Formateurs du Centre de Prévention du Suicide

Lieu : En présentiel (à confirmer). 

Prix : 150€ par participant / 100€ pour étudiants et chômeurs du secteur psycho-médico-social.


Informations et inscriptions

Par téléphone, au secrétariat: 0476 53 00 84. Attention, le nombre de places est limité.

Il vous est demandé de payer l'entièreté de la somme au moment de l'inscription, avec vos noms, prénoms et l'intitulé « Formation CPS - mois concerné + année concernée  », à verser sur le n° de compte : BE58 3100 1905 0179 

En cas d'annulation par le Centre de Prévention du Suicide, la somme vous sera restituée.

Inégalités scolaires : les parents montent au front !

L'Agence Alter organise un débat radiophonique et une exposition photo consacrés à la lutte contre les inégalités scolaires.

Le 21 septembre prochain, le paysage scolaire francophone et les inégalités qui le défigurent seront au cœur de l’événement « Inégalités scolaires : les parents montent au front ! » organisé au centre de création La Vallée à Bruxelles. Le débat radiophonique sera également retransmis sur Radio Campus Bruxelles et Radio Panik, et sera ensuite disponible au format podcast sur les plateformes d’écoute en ligne d'Alter.

Élèves, corps enseignant, directions, parents : toutes et tous ont fait leur rentrée le 29 août dernier, une rentrée marquée par plusieurs mesures du Pacte d’excellence, dont les réformes visent tant à relever le niveau de l’enseignement qu’à résorber les inégalités scolaires. Les constats sont connus et reconnus : redoublement, échec scolaire et relégation ont la cote en Fédération Wallonie-Bruxelles, de quoi reléguer celle-ci aux derniers bancs de la classe au sein des pays de l’OCDE. Face à ces inégalités et au manque de démocratie à l’école, des collectifs et comités se créent, qui militent pour plus d’égalité à l’école.

Le débat radiophonique consacré à ces parents engagés sera suivi du vernissage d’une exposition photo sur les inégalités scolaires réalisée par Bertrand Vandeloise. Il s’agit d’un travail photo-journalistique qui se regarde, se lit et s’écoute. Sous forme de carte blanche et de témoignages, ce reportage nous emmène à Bruxelles et en Wallonie, à la rencontre de personnes passionnées qui n’hésite pas à bousculer les codes de l’école et à faire évoluer leur métier mais aussi d’autres témoignages parfois bouleversants sur les dysfonctionnements d’un système encore trop peu équitable et inégale.

Le vernissage de l’exposition aura lieu juste après le débat radio, à 17h30 le 21 septembre. L’exposition sera ensuite accessible au public jusqu’au 25 septembre.

Ces deux évènements sont le prolongement du dossier du dernier numéro d’Alter Échos, qui met la focale sur les acteurs et actrices (profs, directions, parents, élèves, écoles de devoirs…) en lutte contre les inégalités scolaires.

Intervisions "pair-aidants" 2022-2023

Suite à une demande croissante de lieux d’échanges et de rencontre sur l’analyse des pratiques de la pair-aidance, le projet PAT propose un nouveau cycle d’intervisions en 2022-2023 qui s’adresse aux pairs-aidants en activité ou désirant développer une pratique de terrain, dans une perspective de formation continue.

Les intervisions ont pour objectif d’échanger et de réfléchir sur les pratiques des pairs-aidants. Nous proposons de travailler à partir des situations amenées par les participants. Les rencontres auront lieu les jeudis de 13h30 à 16h, à partir de septembre 2022.

Le coût est de 50€ pour l'ensemble du cycle, mais ne doit pas constituer un obstacle.

Plus d'infos & inscriptions.

Formation 2022 à la pair-aidance UMons

Pour les personnes intéressées par la pair-aidance et souhaitant se former, l'UMons organise une formation annuelle. Une séance d'informations et d'échanges concernant la formation 2022 sera organisée le vendredi 22 octobre de 13H30 à 16H30.

Lien vers la séance d'informations : https://meet.google.com/gsy-nbhm-mhi

Les candidatures (CV + lettre de motivation) pour la session de formation 2022 peuvent être envoyées à france.dujardin@umons.ac.be jusqu'au 15 novembre 2021. Passée cette date, elles ne pourront plus être prise en compte. Les entretiens de candidature se tiendront les 8 et 15 décembre.

Plus d'infos & inscriptions ici.

Intervisions intersectorielles du SMES

Depuis plus de 25 ans, les intervisions du Smes proposent à des travailleurs issus des secteurs sociosanitaires de confronter leurs questionnements par rapport à la complexification des situations vécues par leur(s) public(s) cumulant difficultés psychiques et sociales.

D’octobre 2022 à juin 2023, chaque groupe se réunit mensuellement durant trois heures, et est co-animé par deux intervenants issus des secteurs du social et de la santé mentale. Les groupes sont itinérants : chaque participant accueille, à tour de rôle, les autres dans son institution et présente celle-ci. Cette démarche permet d’améliorer l’interconnaissance entre les différents services existant à Bruxelles.

Après la visite de l’institution, le groupe aborde des questions vécues par les participants dans le secteur social ou celui de la santé mentale et qui relèvent de leur intersection, telles que :

  • « Comment établir une relation d’aide avec une personne souffrant de graves troubles psychiatriques ? »
  • « Comment le cadre organisationnel s’adapte-t-il aux projets singuliers et aux rythmes propres des bénéficiaires ? »
  • « Quel soutien psychique envisager lorsque les conditions matérielles minimales d’existence viennent à manquer ? »

Il s’agit donc d’un processus de co-construction d’une pratique entre professionnels, venant de différents secteurs : services sociaux de première ligne, services de santé mentale, cliniques et unités hospitalières psychiatriques, maisons d’accueil, SISP, AIS, services communaux, CPAS, maisons médicales…

Chaque participant est ainsi invité à présenter, durant l’année, une situation vécue qui questionne les limites professionnelles et/ou personnelles et/ou institutionnelles. La confidentialité à propos des situations évoquées ainsi que le respect tant des participants que des institutions sont à la base du travail.

Pour plus d'informations & inscriptions.

How can I control the cookie preferences ?

Should you decide to change your preferences later through your browsing session, you can click on the « Privacy & Cookie Policy » tab on your screen. This will display the consent notice again enabling you to change your preferences or withdraw your consent entirely.

In addition to this, different browsers provide different methods to block and delete cookies used by websites. You can change the settings of your browser to block/delete the cookies. To find out more about how to manage and delete cookies, visit wikipedia.org, www.allaboutcookies.org.

Powered By WebToffee