loader image

L’Interfédération ambulatoire s’oppose au travail “semi-agoral” dans les secteurs de l’aide et du soin

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’Interfédération ambulatoire (IFA) estime qu’en l’état, le projet de loi sur le travail semi-agoral met en danger l’emploi dans les secteurs professionnels qu’elle représente et est susceptible de nuire à la qualité de l’aide et du soin à la personne.


Se joignant aux très nombreux avis négatifs émis par les organes de concertations et consultation, l’IFA demande de restreindre le champ de la loi au secteur du sport, seul demandeur, ainsi qu’à tout autre secteur qui en ferait explicitement la demande par l’entremise des Commissions paritaires compétentes

L’Interfédération ambulatoire (CBCS/IFA) est composée de la Fédération des services sociaux, la Fédération des services bruxellois d’aide à domicile, la Fédération des maisons médicales, la Fédération laïque de centres de planning familial, la Fédération des Centres pluralistes de planning familial, la Fédération des services de santé mentale bruxellois, la Fédération bruxelloise francophone des institutions pour toxicomanes, la Fédération bruxelloise pluraliste des soins palliatifs et continus, la Fédération bruxelloise des centres de coordination de soins et de services à domicile, le Centre d’appui – Médiation de dettes et la Fédération des maisons d’accueil et des services d’aide aux sans-abri.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles