CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

La rubrique agenda du 19 avril 2020

19.04.2021

20/04/2021 - Peut-on tout contrôler ? (Live-Zoom)

Une programmation du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège
Peut-on tout contrôler ? Sommes-nous vraiment libres de ce que nous pensons et de ce que nous faisons ? Pour répondre à ces questions, trois personnalités notables se réunissent pour dialoguer avec vous du fonctionnement de notre cerveau et des pièges insoupçonnés qu’il nous tend.

En raison des mesures sanitaires, rendez-vous est donné en ligne sur Zoom (https://zoom.us/j/94448240299) ou sur les pages facebook de La Cité Miroir et du Centre d’Action Laïque de la Province de Liège.

Clément Frèze se décrit comme mentaliste, hypnotiseur, performeur et sceptique. Fan de jeux cérébraux, d’énigmes, de mystères et de secrets, il met en scène sa passion pour mieux nous la faire découvrir et démonte les mécanismes qui permettent de nous tromper.

Albert Moukheiber est docteur en neurosciences et co-fondateur de Chiasma, une structure qui se focalise sur le raisonnement critique et la flexibilité mentale. Il partage le fruit de ses recherches sur la manière dont nous formons nos opinions et comment cela impacte nos prises de décisions.

Mr. Sam anime la chaine youtube éponyme où il fait œuvre d’esprit critique et d’auto-défense intellectuelle. Geek parmi les geeks, il utilise ses superpouvoirs mentaux pour appliquer et promouvoir la méthode la plus efficace que l’humain ait inventé contre les fausses théories, le complotisme ou le racisme : la démarche scientifique.

Dans le cadre de l’exposition Illusions à La Cité Miroir

Centre d’Action Laïque de la Province de Liège
INFOS PRATIQUES
Date
20.04.2021
Horaire
13:00 - 16:00
Infos pratiques
En ligne sur Zoom et Facebook
https://zoom.us/j/94448240299

22/04/2021 - Jeudi de l’Hémicycle : la situation des sans-papiers à Bruxelles

Dans le cadre des Jeudis de l’Hémicycle, la Coordination des sans-papiers de Belgique et le Parlement francophone bruxellois ont le plaisir de vous convier à une matinée d’échanges (en visio-conférence) avec pour thématique : "La situation des sans-papiers à Bruxelles".

Programme

09h30 : Mot d’introduction par Magali Plovie, Présidente du Parlement francophone bruxellois

09h45 : Présentation de la situation générale des sans-papiers en Belgique par Modou Ndiaye, Voix des sans-papiers

10h00 : Impact du covid-19 sur les sans papiers par Maria Freire, Collectif Brésiliennes Sans-Papiers en Belgique

10h15 : Témoignages :

- Exploitation des travailleurs sans-papiers par Fortunat Kabwebeya, Comité des travailleurs migrants avec et sans papiers de la CSC
- Problèmes spécifiques rencontrés par les femmes par Bintou Touré, Comité des femmes sans-papiers
- Participation des sans-papiers dans la lutte contre le covid-19 par Carine Nadine, Collectif Voix des Sans Papiers Liège (VSP LIÈGE)
- Sans-papiers et leurs compétences par Alice Mbashile Andjokondja, Comité des femmes sans-papiers
- Formation des sans-papiers par Abdul Azim Azad, Collectif des Afghans Sans-Papiers

11h10 : Recommandations par Alain Leduc, Bureau d’études du sans-papiers

11h25 : Questions & réponses

12h00 : Clôture

Informations pratiques

Vous souhaitez participer ? Les places étant limitées, inscrivez-vous avant le 20 avril : https://forms.gle/CDeiqb6vLza8jFMZ8

Vous pourrez également suivre la matinée sur leur chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC2OV-5QjSD5pRJrCiYeedIg

Du 30/06 au 2/07/202 : La ruche d’écritures : 3 ateliers où explorer le travail et plus particulièrement le travail du social

Le CFCC/CESEP et La Maison du Livre s’associent pour vous proposer une « Ruche d’écriture » : trois ateliers de trois jours au même endroit, au même moment.

Explorer des épisodes d’une histoire personnelle en lien avec des évènements historiques majeurs. Raconter son travail et sa part invisible et découvrir ce qu’il nous révèle de ce nous collectif. Se réconcilier avec l’écriture professionnelle pour se libérer de la servitude administrative.
Trois ateliers pour permettre à des travailleur.euse.s de différents domaines d’aborder l’écriture comme un outil pour :

  • se réapproprier le travail et conserver ce qu’il a de précieux
  • se définir en tant qu’auteur.trice (explorer ensemble de nouvelles façons de voir et de penser, analyser et prendre position)
  • développer une lecture du social (compréhension, mécanismes d’exclusion, utopies…) ;
     ?
    Trois ateliers où se mêleront écritures, littératures, démarches créatives.
    Voici une présentation des ateliers

J’écris donc nous sommes
« Créer, c’est ainsi donner une forme à son destin »
A. Camus

Cet atelier d’écriture vous propose d’associer des épisodes de votre vie en lien avec des événements historiques majeurs. De cette association naîtra une écriture unique, une voix singulière représentative d’un universel humain présent en chacun.e de nous.

Qu’il s’agisse d’autobiographie, de récit de vie ou d’autofiction, une histoire personnelle et son récit s’inscrivent dans l’Histoire de l’humanité. Une histoire personnelle faite de rencontres, de mouvements et de métiers. L’écriture pose un regard sur un parcours de vie, l’éclaire et le transforme en indispensable parole pour dire le monde actuel.

Cet atelier a une vocation littéraire c’est-à-dire que les textes choisis et les propositions d’écriture seront centrés sur la mise en forme littéraire.
Un atelier d’écriture de soi, une passerelle entre le « nous »et le « je » où s’écrire devient projet politique et littéraire.

Animé par
Bénédicte Lotoko, modérément psychologue, assurément enseignante, passionnément écrivaine


Lire-écrire-créer : Écriture, matière première

Comment raconter son travail ? Qu’en est-il de sa part invisible ? Comment la prendre en compte, la rendre présente ? Et pour quoi le faire ? Qu’est-ce que le travail révèle de nous collectif humain, individu ? Comment faire de son travail un levier d’émancipation ? C’est ce qu’il importe de faire sortir de l’ombre, pour entre autre, redonner sa juste valeur à chacun.e impliqué.e dans la ré-invention quotidienne de ses tâches.

Cet atelier est envisagé comme un lieu de croisement d’expériences, de créations et d’analyse à travers une grande diversité d’activités : écritures effervescentes, récoltes de fragments, récits, partages de lectures, découverte d’auteurs, d’artistes et de poètes ; l’écriture sera ici un moyen d’analyse et de compréhension d’une question « chaude », celle du travail.

L’écriture est un pouvoir sur le monde, et dans cet atelier nous chercherons à en faire un bien à partager. Nous alternerons moments individuels et en groupe, et le collectif sera le socle de cet espace d’échanges.

Animé par
Pascale Lassablière, animatrice d’ateliers d’écriture et de création dans le cadre de la formation de professionnel.le.s du secteur socioculturel et de l’enseignement, mais aussi avec des groupes divers (CPAS, Milieu carcéral, illettrisme...). Pour en savoir plus : www.motsart.be

L’écriture professionnelle : quand s’entremêlent l’action, la pensée et le langage
Les écrits professionnels ont une importance stratégique quels que soient leur vocation et leur destinataire.
À l’extérieur, ils rendent lisibles et font connaître les pratiques associatives et aident à lire et comprendre le social.

En interne, ils construisent et éclairent les traces du projet de l’association ; ils assurent la fluidité des échanges ; ils jalonnent le travail et matérialisent ses étapes.
Percevoir les enjeux et les finalités de ces écrits, organiser son propos pour aider les lecteur.trice.s dans leurs décisions, distinguer les structures, oser se décaler parfois de la pratique d’écriture professionnelle en tant que telle, écrire à plusieurs, se libérer de la servitude administrative et retrouver le plaisir d’écrire sont autant d’aspects que nous aborderons au cours de cet atelier d’écriture professionnelle.

Animé par
Marjorie Paternostre et Claire Frédéric coaniment régulièrement et depuis de nombreuses années des ateliers d’écritures professionnelles dans les secteurs socioculturels et sociaux. Elles sont toutes deux formatrices au CESEP.

Les trois ateliers ont été pensés en collaboration avec Mélanie Ferrier de la Maison du Livre qui accueille la « Ruche d’écriture » dans ses locaux.

Renseignements pratiques

Public : Travailleur.euse.s du social et du secteur socio-culturel ou toute personne intéressée par la thématique
Dates : 30 juin, 1 et 2 juillet 2021 de 9h à 16h30. Chaque atelier se déroulant sur les 3 jours, il n’est possible de n’en suivre qu’un seul.
Lieu : La Maison du Livre, Rue de Rome 24, 1060 Bruxelles
Prix : 240 €
Inscription par courriel auprès de Nathy VANDENBERK : cfcc@cesep.be, T. 067/890.871.
Vous pouvez aussi la contacter pour vous informer sur les dispositifs de remboursement ou d’intervention dans les frais d’inscription formation