loader image

L’universalisme : un modèle efficace pour améliorer le bien-être

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

“L’Etat qui cible ses aides sur les moins favorisés rate son objectif”. Une opinion d’Olivier Malay, chercheur en sciences économiques à l’UCL, parue dans La Libre Belgique, le 03/04/2018.


Dans le modèle universaliste, l’Etat délivre ses prestations à tout citoyen quel qu’il soit. Dans celui du ciblage, les aides se concentrent sur les moins favorisés. Pour moi, la Belgique devrait miser plus sur le premier.

Il y a un mois, le bureau fédéral du plan a sorti une étude montrant que le bien-être des Belges a diminué depuis la crise. Or, l’améliorer devrait être la priorité politique par excellence. Comment faire mieux ? Je propose de nous inspirer des pays qui culminent dans les classements internationaux du bien-être : les pays scandinaves.

En moyenne, les quatre pays nordiques arrivent en tête du classement de l’Indice de développement humain (IDH), du Global Well-Being Index (GWBI) ou le Social Progress Index (SPI). Quelle est leur recette ? Ce n’est ni une question de soleil ni de spiritualité, mais d’organisation de leur système socio-économique.

Lire la suite de l’article sur le site de LLB.

À lire également

Laisser un commentaire

Restez en
contact avec
nous

Si vous rencontrez des difficultés à nous joindre par téléphone, n’hésitez pas à nous laisser un message via ce formulaire

Faites une recherche sur le site

Inscrivez vous à notre Newsletter

Soyez averti des nouveaux articles