CBCS - Conseil Bruxellois de Coordination Sociopolitique
Pour les professionnels du social-santé à Bruxelles

Bruxelles : le dispositif anti-SDF porte d’Anderlecht est illégal

"Bruxelles : le dispositif anti-SDF porte d’Anderlecht est illégal et ne sera pas autorisé par la Région". C’est ce qu’on pouvait lire sur rtbf.be ce 23/05/2021. L’occasion de revenir sur la place que nous réservons à ces « autres de la rue », et plus largement de s’interroger sur ces mécanismes d’exclusion que l’on génère : « quel espace public pour quel type de société ?".

"Les plexiglas qui empêchent les sans-abri de s’abriter sous les pavillons d’octroi de la porte d’Anderlecht, sur le territoire de la Ville de Bruxelles, ne seront pas autorisés. Ils sont illégaux, indique le secrétaire d’Etat régional en charge du Patrimoine, Pascal Smet (One. brussels/Vooruit). Illégaux, parce qu’installés sur des édifices classés, érigés entre 1835 et 1836. De style néoclassique d’ordre toscan, les deux pavillons marquent les anciennes limites de Bruxelles. Aujourd’hui, ils constituent notamment l’entrée du Musée des égouts". Sur rtbf.be, 23/05/2021 - A lire ici : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_bruxelles-le-dispositif-anti-sdf-porte-d-anderlecht-est-illegal-et-ne-sera-pas-autorise-par-la-region?id=10767767

Ce type de dispositif anti-SDF peut paraître anecdotique, mais il n’en est rien. Entre répression et assistance, le sans-abri induit des réactions contradictoires, tant dans le chef des politiques que des citoyens. A partir de la personne sans-abri et sa manière d’être traitée dans la ville, c’est toute la question du droit à la ville en tant que citoyen qui est interrogée, rappelle-t-on dans "Bienvenus dehors !" (BIS n°172/2014), la Revue Bruxelles Informations Sociales du CBCS.

S.D., 28/05/2021, CBCS.

Sur le même sujet :

- "Chronique « Vous êtes ici »
Dispositifs anti-SDF : la rue est à tout le monde" (Libération 2020)

- "Des justiciers urbains contre les bancs anti-SDF à Bruxelles" (Le Soir 2018